Deprecated: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in /home/sites/brotfueralle.ch/pub/httpdocs/content/plugins/js_composer/include/classes/core/class-vc-mapper.php on line 111 Une mission bien définie -

Une mission bien définie

22.10.2020
dup_quadrat

Bernard DuPasquier est le directeur de Pain pour le prochain

Droit sans frontières

« Comment pourrait-on ne pas soutenir cette initiative », s’interrogeait voilà peu une de mes connaissances autour d’une tasse de café. Je n’avais aucune réponse à lui offrir – car je l’ignore tout autant. Et pourtant, le projet a fait des vagues. Ainsi, à six semaines de la votation, il ne se passe pas un jour sans que les médias les plus divers ne relaient les arguments pour et contre l’initiative pour des multinationales responsables.

Il n’y a en réalité pas matière à débat. De fait, comme l’explique le juriste Dick Marty, ex-conseiller aux États PLR et membre du comité de l’initiative, dans le documentaire « Multinationales : l’enquête » : « Notre initiative demande quelque chose de vraiment très simple : la mise en œuvre d’un principe qui est valable dans toute société civile, principe selon lequel chacun doit répondre de ses propres actions. »

Cette initiative tire son origine de la campagne « Droit sans frontières » lancée en 2012 par une cinquantaine d’organisations, dont Pain pour le prochain. Depuis le début, nous comptions donc parmi les forces vives du projet. Une évidence étant donné que le respect des droits humains et la défense de l’environnement représentent des fondements de notre éthique. Ces principes sont le socle sur lequel repose notre action. En vertu du but que s’est assigné notre fondation, nous avons la mission bien définie d’œuvrer au respect de ces valeurs, dans les pays du Sud aussi. Or, celles-ci sont encore souvent bafouées, comme nous en sommes régulièrement témoins dans notre travail et par l’intermédiaire de nos partenaires locaux. Il est pourtant inacceptable que des multinationales puissent transiger avec le respect des droits humains et la protection de l’environnement en fonction du pays dans lequel elles opèrent.

Huit années après le lancement de l’initiative, nous touchons au but : notre revendication, visant à rendre les sociétés suisses responsables de leurs agissements à l’étranger, va être soumise au verdict populaire. Et nous avons des chances de remporter la votation !

Au cours des dernières années, les violations des droits humains et les atteintes environnementales attribuées à des sociétés suisses ont régulièrement défrayé la chronique. Des affaires notamment mises au jour par Pain pour le prochain et Action de Carême, qu’il s’agisse des répercussions tragiques des activités minières de Glencore au Congo, du désastre provoqué par les plantations d’hévéas de Socfin au Liberia ou des abus liés à l’extraction de l’or à travers le monde.

Comme le soulignent ces scandales, l’initiative pour des multinationales responsables est indispensable pour amener les sociétés fautives à rendre compte de leurs actes. Il est dès lors crucial que nous remportions cette votation, non seulement pour venir en aide à toutes les victimes des atteintes aux droits humains et à l’environnement perpétrées par des groupes suisses, mais aussi pour protéger la grande majorité des sociétés qui se conforment aux règles.

Concluons par une autre citation de Dick Marty : « L’autorégulation à elle seule ne marche pas. Nonante pour cent des citoyens d’ailleurs ne commettent jamais de crime, et pourtant nous avons un code pénal. Il faut le code pénal pour ceux qui ne savent pas respecter les règles. »

Aussi nous revient-il tout simplement de faire ce qui s’impose en votant OUI le 29 novembre.

Votre don est important

Merci beaucoup pour votre soutien !