La lutte pour une alimentation saine et un commerce équitable se poursuit

24.09.2018

Pain pour le prochain et Action de Carême regrettent le rejet des initiatives pour des aliments équitables et pour la souveraineté alimentaire. La population a manqué une opportunité d’engager la Confédération en faveur d’une agriculture et d’une alimentation plus durables.

Bien que presque personne, lors des débats qui ont précédé le vote, n’ait remis en question le fait que nous voulons et avons besoin de denrées alimentaires produites d’une manière acceptable pour l’environnement et la société, le peuple a souhaité que le consommateur porte seul la responsabilité de la durabilité de son alimentation. 

En revanche, comme l’a annoncé le conseiller fédéral Johann Schneider-Amman après son rejet des initiatives, les politiciens accorderont désormais plus d’attention à la politique de libre-échange.

 

Le Conseil fédéral n’a pas encore confirmé vouloir aligner sa politique au nouvel article constitutionnel sur la sécurité alimentaire adopté l’année dernière avec 80% des voix. Ce dernier demande que la Confédération « crée des conditions pour des relations commerciales transfrontalières qui contribuent au développement durable de l’agriculture et du secteur agroalimentaire ».

 

Avec l’accord de Paris sur le climat et les objectifs de durabilité de l’Agenda 2030, la Suisse a également pris des engagements qu’elle n’a pas encore suffisamment tenus. La manière dont nos aliments sont produits et commercialisés joue un rôle important.

 

Comment façonner le commerce équitable ?

Pain pour le prochain et Action de Carême continueront à soutenir une agriculture qui produit des aliments sains, protège l’environnement et le climat et permet aux agriculteurs de mener une vie digne, tant en Suisse que dans les pays du Sud. 

Le 27 octobre, nous participerons à une conférence sur le libre-échange entre la Suisse et les pays du Mercosur intitulée « Comment façonner le commerce équitable ?« . Après le « non » aux aliments équitables, cette discussion est plus importante que jamais.