Se transformer pour changer le monde

Transition intérieure

Page d’accueil / Transition intérieure

Le monde de demain sera plus équitable, collaboratif, solidaire et porteur de sens, ou ne sera pas. Pain pour le prochain a créé un laboratoire de la transition intérieure en Suisse romande, avec un accent sur l’écospiritualité et l’écopsychologie.

Porté par la conviction qu’on ne sortira pas des crises écologiques et socio-économiques sans un changement profond de notre système de valeurs et de nos modes d’être et de vie, ce laboratoire entend contribuer à la transition – personnelle et collective – vers un monde plus juste et respectueux de la nature, en synergie avec les alternatives qui émergent aux quatre coins du monde.

Le laboratoire se veut un espace de co-création ouvert et en mouvement. Un lieu de recherche et d’expérimentation pour une nouvelle forme d’engagement : le « méditant-militant » qui allie contemplation et action dans une restauration des liens nourriciers à soi, aux autres, à la Terre et au mystère du Souffle qui habite le vivant.

Demain_Film

Un système dans l’impasse

Epuisement de la Terre, réchauffement climatique, inégalités en hausse… Les crises écologique et économique manifestent l’impasse de notre mode de développement – axé sur la croissance matérielle infinie, le profit et la compétition – qui se heurte aux limites de la planète. Elles engendrent chez beaucoup de personnes des sentiments d’impuissance et de découragement.

Pour répondre en profondeur à ce bouleversement systémique, il convient d’aller à ses racines. Ces dernières sont culturelles et spirituelles. Elles sont liées à une manière de voir et de vivre qui coupe l’être humain de la nature et réduit celle-ci à une marchandise. L’enjeu est de sortir de ce paradigme, de passer d’un système qui détruit la vie à une société qui la respecte, car fondée sur des relations plus justes entre les êtres humains et avec la nature.

Transformation intérieure et alternatives

La transition est l’engagement – individuel et collectif – pour ce passage. Elle implique une transformation intérieure : un changement fondamental de notre système de valeurs, de notre mode de vie, de notre regard sur les autres – humains et non humains – dans la conscience de leur dignité et de notre interdépendance avec eux.

La transition s’incarne dans nombre d’alternatives qui sont en train d’émerger aux quatre coins de la planète et dont, par exemple, un film comme Demain témoigne : permaculture, énergies renouvelables, éducation, monnaies complémentaires, économie sociale et solidaire…

Cover_dossier

Pain pour le prochain s’engage – au Nord et au Sud – pour une transition vers de nouveaux modes de production, d’alimentation et de consommation. Elle encourage l’agroécologie et une économie solidaire et respectueuse des droits humains, de l’environnement et du climat. Ces nouveaux modèles favorisent la justice, la coopération fraternelle et la sauvegarde du bien commun.

La voie du méditant-militant

Pain pour le prochain aborde la transition sous différents angles : intérieur et extérieur, personnel et collectif. Sur le plan politique, elle oeuvre pour une réforme du cadre structurel et légal. Sur le plan spirituel, elle promeut la quête de sens et de sacré, des valeurs comme l’altruisme, la diversité et la sobriété. Elle offre des sources d’inspiration et des outils pour passer du découragement à l’espérance et de l’apathie à une nouvelle forme d’engagement : le méditant-militant qui allie contemplation et action dans la création d’alternatives locales et de territoires résilients.

Tisser des liens

Pain pour le prochain se voit comme un tisserand animé du désir de relier et mettre en synergie les fils du monde réenchanté de demain que sont en train de tisser les acteurs de la transition au Nord et au Sud. Dans un souci de cohérence, elle se veut elle-même une organisation en transition, capable d’incarner dans ses structures et son fonctionnement interne le changement vers le « paradigme de la vie bien reliée » qu’elle appelle de ses vœux. C’est pourquoi Pain pour le prochain est en chemin vers l’holacratie, une nouvelle forme de gouvernance partagée.

  • 1

    Sensibilisation

    Conférences, débats, publications
  • 2

    Formation

    Cours, ateliers, sessions, parcours du méditant-militant
  • 3

    Action

    Accompagnement d'initiatives locales, outils pour le développement de démarches de transition, jeûne,
  • 4

    Réseaux

    Activation de synergies, partenariats

Rencontres et formations

  • Festival de la terre, Lausanne du 9 au 11 juin 2017

    Atelier « Explorer notre lien au vivant »

    Dimanche 11 juin à 13h, scène de l?Eau

    Animé par Michel Maxime Egger, Noémie Cheval et Sarah Koller

    Proposée par des acteurs du Réseau romand d’écopsychologie, une introduction au «Travail Qui Relie» (TQR), approche développée par l’écopsychologue Joanna Macy, qui vise une reconnexion en profondeur avec la Terre comme réponse à la crise écologique.

    Mobilisant toutes les dimensions de l’être, les exercices proposés seront l’occasion d’explorer différentes dimensions de notre lien au vivant: la gratitude pour les dons de la Terre, le partage de notre douleur pour la planète et la quête de notre désir d’engagement pour un changement de paradigme.Programme complet

  • Cycle de conférences Nature et spiritualité - Centre Pro Natura de Champ-Pittet

    Retrouver notre lien profond à la Terre

    Samedi 2 septembre 2017, 09h à 16h, Centre Pro Natura de Champ-Pittet

    Entre la gratitude pour la beauté du Vivant, le partage de notre souffrance pour la Terre et la quête de notre désir d’engagement pour un monde ré-enchanté, un atelier de découverte du «Travail Qui Relie», approche développée par l’écopsychologue Joanna Macy. Ensemble, nous nous ouvrirons à l’expérience de la Nature en nous?

    Animation: Noémie Cheval (formatrice pour la Transition) et Michel Maxime Egger.

    Un partenariat Pro Natura et Pain pour le prochainInscriptions (places limitées)

  • Rencontres mensuelles - Pôle Sud, Lausanne

    Ecopsychologie pratique

    Tous les 3èmes mardis du mois, Pôle Sud, Lausanne

    Le laboratoire de la transition intérieure de Pain pour le prochain participe à la co-animation des «rencontres mensuelles d’écopsychologie pratique» qui se déroulent tous les troisièmes mardis du mois.

    Pour découvrir les racines profondes de la crise écologique, honorer vos douleurs pour le monde, réenchanter votre regard sur la nature et nourrir votre désir d?engagement, venez expérimenter des méthodes de reconnexion avec la Terre pour un changement de paradigme.Plus d'informations

Actualités

P1030042_OK

Le care, cœur de la transition intérieure

18.05.2017

« La transition intérieure demande à l’être humain d’être sensible à sa responsabilité envers la Terre et les êtres qui l’habitent, en particulier les plus vulnérables. Elle a…

salondulivre1

L’écopsychologie: soigner l’esprit guérir la Terre

25.04.2017

Au salon du livre le 28 avril, Michel Maxime Egger décrypte pour nous l’écopsychologie. Un encouragement à reconnecter l’être humain avec la nature.

jeune_protestinfo

La pratique du jeûne permet la découverte de soi

20.04.2017

Quinze étudiants de l’université et de l’école polytechnique de Lausanne ont pratiqué une semaine de jeûne dans le cadre du carême, en partenariat ave…

Cercle de réflexion

Composé de personnalités couvrant différents champs de connaissance et d’action, le cercle de réflexion accompagne le laboratoire en explorant les dimensions intérieures – culturelles, psychologiques et spirituelles – de la transition.

Il permet ainsi de rester en phase avec la recherche académique et de nourrir le réseau des acteurs de la transition. Il travaille selon des modes novateurs d’intelligence collective mobilisant toutes les dimensions de l’être.

Daniel Curnier

Assistant à la Haute Ecole pédagogique du canton de Vaud et doctorant à l’Institut de géographie et durabilité de l’Université de Lausanne

Christian Arnsperger

Economiste, professeur en durabilité et anthropologie économique à l’Université de Lausanne, Faculté des géosciences et de l’environnement

Dominique Bourg

Philosophe, professeur à l’Université de Lausanne, Faculté des géosciences et de l’environnement

Marie Cénec

Théologienne protestante, pasteure au centre-ville de Genève (rive gauche)

Michel Maxime Egger

Sociologue et écothéologien, responsable « transition intérieure » à Pain pour le prochain

Christian_Arnsperger
DBourgPlay
MCennec
MEggerPlay

 

Xavier Gravend-Tirole

Théologien, aumônier à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Jean-Claude Huot

Aumônier et animateur de la pastorale œcuménique dans le monde du travail

Sarah Koller

Assistante-doctorante à l’Université de Lausanne, Faculté des géosciences et de l’environnement

Philippe Le Bé

Journaliste indépendant

XGravendPlay
JCHuotPlay
SKoller
PhBePlay

 

Philippe Roch

Consultant en écologie et spiritualité

Yvan Rytz

Guide de rites de passage en nature, collaborateur personnel de la conseillère d’Etat Béatrice Métraux (VD)

Sophie Swaton

Maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne, Faculté des géosciences et de l’environnement

Aude Zeller

Psychothérapeute, psychanalyste transgénérationnelle et praticienne en mémoire cellulaire

PhRochPlay
YRitzPlay
SSwatonPlay
AZellerPlay

Recevez notre newsletter

Contact

BERN 10.11..2014 – Michel Egger, zustaendig fuer das Dossier Handel bei Alliance Sud. Foto: Daniel Rihs

Michel Maxime Egger

Sociologue et écothéologien
Responsable transition intérieure à Pain pour le prochain
+41 (0)21 614 77 19
Courriel

Plus d'informations et matériel

Transition intérieure - Galerie
VOLTEFACE_LOGO

Volteface

polesud

Pôle Sud

pro natura

Pro natura

theofil

Théofil

Demain Genève

Demain Genève

En construction

Pin It on Pinterest

Share This