Se transformer pour changer le monde

Transition intérieure

Page d’accueil / Transition intérieure

Le monde de demain sera plus équitable, collaboratif, solidaire et porteur de sens, ou ne sera pas. Pain pour le prochain a créé un laboratoire de la transition intérieure en Suisse romande, avec un accent sur l’écospiritualité et l’écopsychologie.

Porté par la conviction qu’on ne sortira pas des crises écologiques et socio-économiques sans un changement profond de notre système de valeurs et de nos modes d’être et de vie, ce laboratoire entend contribuer à la transition – personnelle et collective – vers un monde plus juste et respectueux de la nature, en synergie avec les alternatives qui émergent aux quatre coins du monde.

Le laboratoire se veut un espace de co-création ouvert et en mouvement. Un lieu de recherche et d’expérimentation pour une nouvelle forme d’engagement : le « méditant-militant » qui allie contemplation et action dans une restauration des liens nourriciers à soi, aux autres, à la Terre et au mystère du Souffle qui habite le vivant.

Un système dans l’impasse

Epuisement de la Terre, réchauffement climatique, inégalités en hausse… Les crises écologique et économique manifestent l’impasse de notre mode de développement – axé sur la croissance matérielle infinie, le profit et la compétition – qui se heurte aux limites de la planète. Elles engendrent chez beaucoup de personnes des sentiments d’impuissance et de découragement.

Pour répondre en profondeur à ce bouleversement systémique, il convient d’aller à ses racines. Ces dernières sont culturelles et spirituelles. Elles sont liées à une manière de voir et de vivre qui coupe l’être humain de la nature et réduit celle-ci à une marchandise. L’enjeu est de sortir de ce paradigme, de passer d’un système qui détruit la vie à une société qui la respecte, car fondée sur des relations plus justes entre les êtres humains et avec la nature.

Transformation intérieure et alternatives

La transition est l’engagement – individuel et collectif – pour ce passage. Elle implique une transformation intérieure : un changement fondamental de notre système de valeurs, de notre mode de vie, de notre regard sur les autres – humains et non humains – dans la conscience de leur dignité et de notre interdépendance avec eux.

La transition s’incarne dans nombre d’alternatives qui sont en train d’émerger aux quatre coins de la planète et dont, par exemple, un film comme Demain témoigne : permaculture, énergies renouvelables, éducation, monnaies complémentaires, économie sociale et solidaire…

Pain pour le prochain s’engage – au Nord et au Sud – pour une transition vers de nouveaux modes de production, d’alimentation et de consommation. Elle encourage l’agroécologie et une économie solidaire et respectueuse des droits humains, de l’environnement et du climat. Ces nouveaux modèles favorisent la justice, la coopération fraternelle et la sauvegarde du bien commun.

La voie du méditant-militant

Pain pour le prochain aborde la transition sous différents angles : intérieur et extérieur, personnel et collectif. Sur le plan politique, elle oeuvre pour une réforme du cadre structurel et légal. Sur le plan spirituel, elle promeut la quête de sens et de sacré, des valeurs comme l’altruisme, la diversité et la sobriété. Elle offre des sources d’inspiration et des outils pour passer du découragement à l’espérance et de l’apathie à une nouvelle forme d’engagement : le méditant-militant qui allie contemplation et action dans la création d’alternatives locales et de territoires résilients.

Tisser des liens

Pain pour le prochain se voit comme un tisserand animé du désir de relier et mettre en synergie les fils du monde réenchanté de demain que sont en train de tisser les acteurs de la transition au Nord et au Sud. Dans un souci de cohérence, elle se veut elle-même une organisation en transition, capable d’incarner dans ses structures et son fonctionnement interne le changement vers le « paradigme de la vie bien reliée » qu’elle appelle de ses vœux. C’est pourquoi Pain pour le prochain est en chemin vers l’holacratie, une nouvelle forme de gouvernance partagée.

  • 1

    Sensibilisation

    Conférences, débats, publications
  • 2

    Formation

    Cours, ateliers, sessions, parcours du méditant-militant
  • 3

    Action

    Accompagnement d'initiatives locales, outils pour le développement de démarches de transition, jeûne,
  • 4

    Réseaux

    Activation de synergies, partenariats

Actualités

Des conférences et rencontres, mais aussi des textes et émissions qui éclairent en particulier les dimensions intérieures de la transition, font écho et prolongent les activités du laboratoire.

Evénements cet été

08.07.2020

Cet été, découvrez 3 ateliers dans le magnifique parc de la Grange au Théâtre de l’Orangerie (Genève), proposés par le Laboratoire de transition intérieure. Les arbres, éveill…

Le retour des sagesses oubliées

08.07.2020

Le Monde des religions consacre dans son numéro de mai-juin un gros dossier sur « Le retour des sagesses de la nature », avec notamment une enquêt…

L’écoanxiété, le nouveau « mal »

08.07.2020

Une enquête de Migros Magazine sur les tenants et aboutissants de ce « nouveau mal », avec plusieurs acteurs de l’écopsychologie et de la transi…

Plus d'actualités

Formations:

Des espaces pour aborder les dimensions « intérieures » et « extérieures » de la transition. L’approche met l’accent sur l’expérience, en combinant exercices pratiques et apports théoriques. En partenariat avec d’autres lieux et organisations, notamment sous l’égide du point de contact suisse du Transition Network international.

 

31 juillet

Genève

Les arbres, éveilleurs de conscience

Deux moments pour nous reconnecter au cœur de ce qui fait de nous et des arbres des êtres vivants et reliés. Le matin, une randonnée méditative dans le parc à la rencontre des arbres, à la découverte par tous nos sens de leurs mystères, de ce qu’ils ont à nous dire d’eux-mêmes, de nous et de nos relations avec eux. L’après-midi, une exploration par « l’art dans la nature » de ce que les arbres révèlent de notre identité, de notre être profond et de l’âme du monde, comme source d’inspiration pour la transition écologique.

En cas de mauvais temps, veuillez consulter le site ou appeler le +41 22 700 93 63 pour vous assurer du maintien de cette rencontre.

Possibilité de se restaurer à midi à la buvette et de bénéficier d’un plat du jour à tarif préférentiel.

Lieu : Parc La Grange / RDV au Théâtre de l’Orangerie

Dates: vendredi 31 juillet 2020

Horaires : 10h-12h30 et 14h-16h30

Si la participation à l’ensemble de la journée est souhaitable, il est possible de ne participer qu’à une demi-journée.

La balade du matin sera guidée par Ernst Zürcher, ingénieur forestier et docteur en sciences naturelles, auteur de Les Arbres, entre visible et invisible (Actes Sud, 2016).

L’atelier Art&Nature sera animé par Anne-Laure Péclard Aebischer, peintre, plasticienne, vidéaste et enseignante.

Inscription: à venir

Prix: Participation consciente aux frais des ateliers (plus d’info ici)

Nombre de places limité et inscription obligatoire.

Théâtre de l’Orangerie, Parc la grange, quai gustave-ador 66b, Genève

Email: info@theatreorangerie.ch
Téléphone: +41 22 700 93 63

29 août

Genève

Nourrir notre désir de prendre soin du vivant

Au cœur du Parc La Grange, des exercices expérientiels pour développer notre lien sensible à la Terre et à notre terre intérieure, partager nos émotions face à un système qui détruit le vivant, faire émerger une nouvelle vision du monde et de ses interdépendances, dialoguer avec les générations futures, se connecter à notre désir profond de s’engager créativement dans un monde en mutation. Les pratiques du matin offriront un premier parcours de la spirale du « Travail qui relie » (Joanna Macy). Celles de l’après-midi, plus introspectives, ouvriront des espaces d’approfondissement.

En cas de mauvais temps, veuillez consulter le site ou appeler le +41 22 700 93 63 pour vous assurer du maintien de cette rencontre.

Possibilité de se restaurer à midi à la buvette et de bénéficier d’un plat du jour à tarif préférentiel.

Lieu : Parc La Grange / RDV au Théâtre de l’Orangerie

Dates: samedi 29 août 2020

Horaires : 10h-12h30 et 14h-16h30

Si la participation à l’ensemble de la journée est souhaitable, il est possible de ne participer qu’à une demi-journée.

Michel Maxime Egger

Responsable du Laboratoire de transition intérieure, sociologue et écothéologien, auteur de plusieurs essais sur les dimensions intérieures de l’écologie, dont Ecospiritualité – Réenchanter notre relation à la nature (Jouvence, 2018) et La Terre comme soi-même (Labor et Fides, 2012).

 

Alexia Rossé

Coordinatrice au Laboratoire de transition intérieure (Pain pour le prochain et Action de Carême). Détentrice d’un Master en Fondements et pratiques de la durabilité forte. Facilitatrice en écopsychologie et Travail qui relie.

Inscription: à venir

Prix: Participation consciente aux frais des ateliers (plus d’info ici)

Nombre de places limité et inscription obligatoire.

Théâtre de l’Orangerie, Parc la grange, quai gustave-ador 66b, Genève

Email: info@theatreorangerie.ch
Téléphone: +41 22 700 93 63

5 septembre

Genève

Imaginer des futurs désirables

« Changer d’histoire pour changer l’Histoire », aime-t-on dire dans le mouvement de la transition. En révélant l’impasse d’un système, la crise du Covid-19 a reposé avec acuité la question de l’après. L’un des enjeux est l’émergence d’imaginaires du futur capables de renforcer nos capacités de résilience, de stimuler une vision porteuse d’espoir et de soutenir nos engagements.

Le matin, à travers un processus d’intelligence collective, nous cocréerons des récits d’avenir positifs qui seront déclinés également sous la forme d’une fresque. L’après-midi sera consacré au partage de ces récits à travers des jeux de rôles. Ceux-ci feront l’objet d’une captation vidéo à la fois comme souvenir de la journée et comme matériau pour un clip à diffuser sur les réseaux sociaux.

En cas de mauvais temps, veuillez consulter le site ou appeler le +41 22 700 93 63 pour vous assurer du maintien de cette rencontre.

Possibilité de se restaurer à midi à la buvette  et de bénéficier d’un plat du jour à tarif préférentiel.

Lieu : Parc La Grange / RDV au Théâtre de l’Orangerie

Dates: samedi 5 septembre 2020

Horaires : 10h-12h30 et 14h-16h30

Un atelier animé par Nicolas Gluzman et Guenola Rasa du collectif futurs proches, en collaboration avec le facilitateur graphique Antonio Meza et l’équipe du Laboratoire de transition intérieure.

Inscription: à venir

Prix: Participation consciente aux frais des ateliers (plus d’info ici)

Nombre de places limité et inscription obligatoire.

Si la participation à l’ensemble de la journée est souhaitable, il est possible de ne participer qu’à une demi-journée. Mais priorité sera donnée aux personnes s’engageant pour l’ensemble de la journée.

Les participant.e.s sont d’accord d’être filmé.e.s.

Théâtre de l’Orangerie, Parc la grange, quai gustave-ador 66b, Genève

Email: info@theatreorangerie.ch
Téléphone: +41 22 700 93 63

12 septembre 2020

Champ-Pittet (Vaud)

Atelier: Se reconnecter à la nature et au Vivant

Entre la gratitude pour la beauté du Vivant, le partage de notre souffrance pour la Terre et la quête de notre désir d’engagement pour un monde ré-enchanté, un atelier de découverte du « Travail Qui Relie », approche développée par l’écopsychologue Joanna Macy.

Lieu : Centre Pro Natura de Champ-Pittet, Ch. de la Cariçaie 1, 1400 Cheseaux-Noréaz

Organisation : Laboratoire de la transition intérieure en partenariat avec Pro Natura

Personnes de tous âges, de sensibilités variées. Aucun prérequis.

De 9h à 16h, avec une heure de pause-repas.
Possibilité de manger au restaurant, merci de réserver : 024 423 35 70

Alexia Rossé

Coordinatrice au Laboratoire de transition intérieure (Pain pour le prochain et Action de Carême). Détentrice d’un Master en Fondements et pratiques de la durabilité forte. Facilitatrice en écopsychologie et Travail qui relie.

Dorothée Thévenaz Gygax

Ethnologue de formation, coordinatrice au Laboratoire de transition intérieure. Facilitatrice en écopsychologie et Travail qui relie.

Inscription : informations à venir

Prix: Selon le principe de participation consciente

1er octobre, 4 novembre, 3 décembre 2020, 7 janvier, 4 février 2021

Fribourg

Transition intérieure: vers une pratique écologique durable

L’objectif de cet atelier est de vivre une démarche intérieure personnelle et communautaire pour participer à la transition vers une société plus respectueuse du Vivant. Prendre conscience des désordres relationnels et (re)tisser en profondeur son lien à la nature, aux humains et à sa Source divine sont les étapes nécessaires d’une transition devenue vitale. Face aux conséquences des changements climatiques et à l’injustice sociale grandissante dans le monde, il est effectivement urgent d’opérer une transformation vers des modes de vie plus sobres et responsables. Pour réaliser cette conversion intérieure, il s’agira de passer de la tête – «nous savons, nous apprenons » – au cœur – «nous nous laissons toucher intérieurement, personnellement» afin d’opérer une transition écologique en acte(s), renouvelant un rapport respectueux et responsable avec la Terre.

 

Lieu : Centre Sainte-Ursule, Rue des Alpes 2, 1700 Fribourg

Organisations : Centre Sainte-Ursule et le Laboratoire de transition intérieure (Pain pour le prochain et Action de Carême)

Flyer: cliquez ici

 

Le Service de Formation du Vicariat de Fribourg organise une conférence de Michel Maxime Egger, sociologue et écothéologien, responsable du Laboratoire de transition intérieure (Pain pour le prochain et Action de Carême) avec des exercices de reliance sur «Une Création à accueillir et à servir ».

Le 16 septembre à 19h30, Bd. de Pérolles 38, 1700 Fribourg
(délai d’inscription : 9 septembre 2020 auprès de barbara.francey@cath-fr.ch)

Après l’atelier de lancement, une préparation sera demandée entre les ateliers avec quelques expériences à réaliser, lectures ou vidéos à regarder. Chacun.e repartira avec le soutien de son éco-team, notamment pour la transformation pas-à-pas de son mode d’être, de pensée et d’action.

Dates: 1er octobre 2020, 4 novembre 2020, 3 décembre 2020, 7 janvier 2021, 4 février 2021

Horaires : Jeudi (1ère semaine du mois, excepté en novembre) de 18h00 à 21h00

Dorothée Thévenaz Gygax, ethnologue de formation, collaboratrice du Laboratoire de
transition intérieure (Action de Carême et Pain pour le prochain)

Sr Laurence Foret, théologienne et animatrice spirituelle au Centre Sainte-Ursule

L’inscription est faite pour le cycle complet CHF 130.-
Elle doit parvenir par mail au Centre Sainte-Ursule jusqu’au 25 septembre 2020

Centre Sainte-Ursule, Rue des Alpes 2, 1700 Fribourg

Email: secretariat@centre-ursule.ch
Téléphone: +41 26 347 14 00

17-18.10.20, 12-13.12.20, 23-24.01.21, 8-9.05.21, 25.09.21

En Anjou (France)

Séminaires - La canopée bleue

Dans le cadre de ses séminaires, La canopée bleue propose 5 Séminaires de 2 jours (au choix). Pour une expérience unique alliant haut niveau d’expertise et proximité.

Les séminaires sont proposés dans le cadre de la formation longue  » Devenir facilitateur. ice en écopsychologie et écologie profonde »

C’est en comprenant l’immense importance des défis auxquels notre société doit faire face, et à travers de multiples actions que la canopée bleue s’engage. Nous proposons un nouveau cycle de séminaires théoriques animé par une équipe pédagogique exceptionnelle pour la qualité de son expertise et de son engagement. Changer de lien au vivant est une expérience transformatrice puissante qui invoque notre être dans sa globalité. Déconditionner nos schémas de pensées en est un des vecteurs. Dans notre société où la pensée rationnelle est encore prédominante comme gage de crédit à toute initiative de changement, avoir de nouvelles clés de compréhension permet d’enrichir sa vision d’un nouveau monde, et de mieux le défendre.

 

Lieu: En Anjou – à 10 Km de Angers (France) – adresse communiquée à l’inscription

Dates : 17 et 18 octobre 2020, 12 et 13 décembre 2020, 23 et 24 janvier 2021, 8 et 9 mai 2021, 25 septembre 2021

 

  • Biomimétisme – quelles sont les enseignements nous sont donnés par les lois du Vivant – Avec Gauthier CHAPELLE – 17 et 18 Octobre 2020
  • Planète, Etat des lieux et perspectives – Effondrement, dramatisation, idéologies… où en sommes nous? – Avec Dominique BOURG – 12 et 13 Décembre 2020
  • Ecopsychologie et Ecospiritualité – Faire la paix avec la Terre comme avec soi-même –  Avec Michel Maxime EGGER – 23 et 24 Janvier 2021
  • Ecoféminisme – Les aventurières de l’Âme du monde – Gardiennes de la biodiversité, guérisseuse et porte-voix des mythes et des légendes – Avec Mohammed TALEB – 8 et 9 Mai 2021
  • Juridique et droits de la Nature – Reconnaître des droits à la Nature afin de protéger le lien d’ Interdépendance entre les humains et la communauté du Vivant – Avec Marine CALMET – 25 Septembre 2021

Normal : 230 euros

Solidaire : 170 euros

(sans hébergement – sans restauration)

 

Inscription: https://www.lacanopeebleue.org/seminaires-theoriques

Samedis 7 novembre 2020, 6 février 2021, 24 avril 2021, 5 juin 2021

Pomy (Vaud)

Parcours Vivre la transition à la ferme

Au fil des saisons, un parcours à la Ferme des Terres Rouges (Vaud) à raison de quatre samedis en 2020/2021. L’occasion de s’initier aux dimensions intérieures de la transition en partageant les activités d’une famille de paysans-meuniers-boulangers.

Centré sur l’expérience, le parcours mêlera des pratiques comme fabriquer du pain au levain ou s’occuper des animaux, des temps d’intériorisation et de reliance à la Terre, des apports spirituels et des partages avec les paysans. De quoi nourrir le désir d’un engagement au service de la transition.

Lieu : Ferme des Terres Rouges, 1405 Pomy (VD)

Organisations : Ferme des Terres Rouges, Église ouverte d’Echallens et Laboratoire de transition intérieure (Pain pour le prochain et Action de Carême)

Ce parcours est idéal pour ceux et celles qui désirent explorer les dimensions intérieures de la transition écologique à travers les activités à la ferme.

Dates: Les samedis 7 novembre 2020, 6 février 2021, 24 avril 2021 et 5 juin 2021

Horaires : Accueil dès 8h30, début de la journée à 9h. Fin à 17h

Prix : 240 CHF pour les 4 journées (frais de base) + participation consciente (facilitation).

Plus d’informations sur le modèle de la participation consciente dont nous nous inspirons.

Caroline et Fabien Thubert-Richardet

Caroline fabrique le pain au levain avec la farine de variétés anciennes de céréales cultivées par Fabien, qui s’occupe également des vaches et de la production de lait, transformé localement en gruyère AOP.

Christian Vez

Pasteur et animateur à l’Eglise ouverte d’Echallens

Alexia Rossé

Coordinatrice au Laboratoire de transition intérieure (Pain pour le prochain et Action de Carême). Détentrice d’un Master en Fondements et pratiques de la durabilité forte. Facilitatrice en écopsychologie et Travail qui relie.

Contact : transition@bfa-ppp.ch, 021 614 77 11

Inscription: cliquez ici pour remplir le formulaire

Nombre participant-e-s limité. Exigence de participer aux 4 journées.

 

Décembre 2020-Mars 2021

Delémont

Conversations carbone

Mettre son quotidien au diapason de la protection du climat et de ses valeurs est difficile. C’est sur ce constat que reposent les Conversations carbone. Interactives et ludiques, elles proposent un processus de conscience sur l’impact de nos comportements en matière de logement, mobilité, alimentation et consommation, les possibilités concrètes de réduire nos émissions de CO2 ainsi qu’un travail sur les motivations et les obstacles intérieurs au changement. Au nombre de six et d’une durée de deux heures, elles se vivent en groupe de huit personnes accompagnées par deux animateurs formés. Plus d’informations.

Lieu : Centre Saint-François, Delémont

Dates: Les jeudis 3.12, 17.12, 14.01, 28.01, 11.02 et le vendredi 5.03

Horaires: 19h-21h

Organisation : Le Laboratoire de transition intérieure propose les conversations carbone pour les paroisses et groupes liés aux Églises. Les Artisans de la Transition couvrent les autres publics.

Personnes de tous âges, de sensibilités variées. Aucun prérequis, sinon l’engagement à suivre les six ateliers d’une session.

Le Laboratoire de transition intérieure propose les conversations carbone pour les paroisses et groupes liés aux Églises. Les Artisans de la Transition couvrent les autres publics.

Une session comprend six ateliers de deux heures.

Prix : Frais de base de 50 CHF + participation libre et consciente.

Il s’agit notamment de couvrir le matériel didactique, les déplacements des facilitateurs/trices ainsi que ceux liés à l’organisation des soirées. La contribution attendue ne doit pas empêcher la participation ; des arrangements sont possibles.

Des animatrices et animateurs qui ont suivi une session de conversations carbone ainsi que le cours de facilitation.

Parmi eux :

Alexia Rossé

Collaboratrice au Laboratoire de transition intérieure, formée à la facilitation des Conversations carbone par les Artisans de la transition.

Jude Schindelholz

Géographe et conseiller de ville, formé à la facilitation des Conversations carbone par les Artisans de la transition.

8 personnes (nombre fixe)

Inscriptions: cliquez ici

Vidéos

Une collection, en création, de vidéos maison où des acteurs – de renom ou moins connus – parlent des dimensions intérieures de la transition et de leur engagement pour un changement de cap écologique et sociétal.

Cercle de réflexion

Composé de personnalités couvrant différents champs de connaissance et d’action, le cercle de réflexion accompagne le laboratoire en explorant les dimensions culturelles, psychologiques et spirituelles de la transition. Il vise à rester en phase avec la recherche académique et à nourrir le réseau des acteurs de la transition. Il travaille selon des modes novateurs d’intelligence collective mobilisant toutes les dimensions de l’être.

Les membres du cercle de réflexion

Dominique Bourg

Philosophe, professeur à l’Université de Lausanne, Faculté des géosciences et de l’environnement

Marie Cénec

Théologienne protestante, pasteure au centre-ville de Genève (rive gauche)

Daniel Curnier

Enseignant de géographie

Michel Maxime Egger

Sociologue et écothéologien, responsable « transition intérieure » à Pain pour le prochain


 

Xavier Gravend-Tirole

Théologien, aumônier à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Jean-Claude Huot

Aumônier et animateur de la pastorale œcuménique dans le monde du travail

Sarah Koller

Assistante-doctorante à l’Université de Lausanne, Faculté des géosciences et de l’environnement

Philippe Le Bé

Journaliste indépendant


 

Philippe Roch

Consultant en écologie et spiritualité

Yvan Rytz

Guide de rites de passage en nature, collaborateur personnel de la conseillère d’Etat Béatrice Métraux (VD)

Sophie Swaton

Maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne, Faculté des géosciences et de l’environnement

Aude Zeller

Psychothérapeute, psychanalyste transgénérationnelle et praticienne en mémoire cellulaire

Facebook

Contact

Michel Maxime Egger

Sociologue et écothéologien
Responsable transition intérieure à Pain pour le prochain
+41 (0)21 614 77 19
Courriel

Plus d'informations et matériel

Transition intérieure - Galerie

Volteface

Pôle Sud

Pro natura

Théofil

Demain Genève

En construction