Initiative multinationales responsables

Business global - Responsabilité globale

Page d’accueil / Entreprises & Droits humains / Initiative multinationales responsables

Actualités

Le rapport Glencore passe sous silence les "incidents liés aux droits humains »

02.06.2020

Zéro incident. Ce chiffre est dû au fait que Glencore définit ce qui est considéré comme un "incident grave en matière de droits humains" selon ses propres critères, peu transparents.…

Responsabilité des entreprises dans le monde entier

08.07.2020

Soyons honnêtes : voulons-nous vraiment préserver des emplois pour lesquels l'exploitation des personnes, la surexploitation de la nature ou la violation des …

Le peuple aura le dernier mot

10.06.2020

Chantal Peyer au micro de Radio Lac à propos du texte de l’initiative pour des multinationales responsables qui est maintenu et qui sera soumis au peuple, en…

drapeau multinationales responsables kovi

Ensemble nous pouvons gagner la votation

Pour cela, impliquez-vous pour l’initiative :

église pour multinationales responsables logo

La voix des Églises pour l’initiative

Site lancé par l’association Églises- entreprise – éthique

Églises pour multinationales responsables est une plateforme où les individus, les paroisses ou les organisations de l’Église peuvent exprimer publiquement leur soutien à l’initiative.

Fondements

Glencore empoisonne les rivières de la République démocratique du Congo, LafargeHolcim ferme les yeux sur le travail des enfants et Sogescol est impliqué dans de graves violations des droits humains dans les plantations de caoutchouc au Liberia. À maintes reprises, des multinationales basées en Suisse violent, à l’étranger, les droits humains et ignorent les normes environnementales minimales. L’initiative pour des multinationales responsables vise à mettre un terme aux pratiques de ces entreprises.

L’initiative pour des multinationales responsables est soutenue par Pain pour le prochain dans le cadre d’une large coalition de plus de 110 organisations. Elle exige que les multinationales s’engagent de manière contraignante à vérifier si les réglementations relatives aux droits humains et à la protection de l’environnement sont violées dans leurs activités à l’étranger. Si tel est le cas, elles doivent prendre les mesures appropriées. Si une société n’agit pas et que des dommages graves surviennent, elle devrait pouvoir être tenue responsable devant un tribunal.

glencore4
news_lafarge
Die Kautschuk-Plantage der Salala Rubber Corporation (SRC) erstreckt sich über rund 4500 Hektar Land. 
Foto: Brot für alle

Glencore

Glencore empoisonne les rivières de la République démocratique du Congo

LafargeHolcim

LafargeHolcim ferme les yeux sur le travail des enfants.

Sogescol

Sogescol est impliqué dans de graves violations des droits humains dans les plantations de caoutchouc au Liberia.

Comprendre les enjeux de l'initiative

Déposée en octobre 2016 et soutenue par une vaste coalition dont 114 organisations, l’initiative pour des multinationales responsables sera soumise au peuple pour votation en fin d’année 2020. Pour en comprendre les enjeux et les rebondissements qu’elle a suscité au parlement, écoutez Chantal Peyer, cheffe d’équipe entreprises et droits humains.

Les dessous du boom du cobalt

Reportage à travers les quartiers et les villages qui entourent les mines du groupe suisse Glencore situées en République démocratique du Congo.
Pain pour le prochain et Action de Carême – mars 2019

Faits et chiffres

Pourquoi Pain pour le prochain soutient l'initiative pour des multinationales responsables ?

  • 1

    Les droits humains, c'est du sérieux

    Si le Conseil fédéral prend au sérieux les droits humains que consacre notre Constitution, il doit alors veiller à ce que le secteur privé, et donc le milieu des entreprises, les respecte dans le monde entier.
  • 2

    Composer avec les avantages mais aussi les inconvénients de chaque pays

    Il est inacceptable que des multinationales puissent profiter de la fiabilité du système judiciaire suisse car elles y sont domiciliées, mais qu'elles fassent leur beurre dans des pays où les atteintes des droits humains ne font l'objet d'aucune sanction.
  • 3

    Une responsabilité globale pour des activités mondiales

    Tandis que le droit international protège les activités économiques et les investissements, il n'existe aucune loi définissant des obligations en matière de droits humains et d'environnement pour les entreprises. Mondialisation de l'économie et mondialisation des responsabilités doivent aller de pair.
  • 4

    Pas de pouvoir sans responsabilités

    Lorsque les lois et les gouvernements ne sont pas suffisamment forts pour imposer le respect des droits humains, c'est aux entreprises, de par leur pouvoir, de le faire d'elles-mêmes. C'est ce qu'affirment les principes directeurs relatifs à l'entreprise et aux droits de l'homme auxquels ont souscrit tous les Etats-membres des Nations Unies, y compris la Suisse, en 2011.
  • 5

    50 ans d'expérience nous donnent raison

    Travailleurs exploités, eaux polluées et persécutions comptent parmi les conséquences d'activités économiques irresponsables auxquelles Pain pour le prochain est confrontée au quotidien. Les dégâts sont parfois irréversibles, c'est pourquoi les aspects préventifs du devoir de diligence sont prioritaires à nos yeux.
  • 6

    Une économie au service de l'humain

    L'économie doit être assujettie à l'humain et non l'inverse. En effet, les entreprises font partie intégrante de la société et doivent, à ce titre, contribuer à son bien-être.

Nos partenaires

En Suisse

Pain pour le prochain est membre d’une alliance de plus de 110 organisations qui, en avril 2015, ont conjointement lancé l’initiative pour des multinationales responsables exigeant que soit mis en place un devoir de respect des droits humains et de l’environnement.

Au Sud

Afrewatch : collaboration à propos de Glencore en RDC. Suivi de la situation et aide aux populations concernées par la mise sur pied de comités villageois.

Bench Marks Foundation : formation de militant-e-s chargé-e-s de surveiller et de rédiger des rapports à propos de l’évolution sur le terrain afin d’influencer les gouvernements et les entreprises. Publication de rapports.

 

Contact

Chantal Peyer

Cheffe d’équipe entreprises et droits humains

021 614 77 10
Mail