Technologie et commerce équitable

Droits humains dans le secteur électronique

Page d’accueil / Consommation équitable / Technologie et commerce équitable
complicit

le film COMPLICIT

20.11.2017

Le trailer du film Complicit - soutenu par Pain pour le prochain - sur les conséquences de l'utilisation du benzène sur les chaînes de production des appareils électronique. Le benzène …

htnr_classement_2017

D’Apple à Huawei : les bénéfices passent avant le droit du travail

21.11.2017

Des étudiants exploités, des heures supplémentaires non-rémunérées et des salaires insuffisants pour en vivre : dans l'industrie des téléphones mobiles …

IMG_1889_news

Protestation contre l’exploitation d’ouvriers chez les fournisseurs d’Apple

22.09.2017

Le nouvel iPhone 8 et l'Apple Watch 3 sont sortis sur le marché le 22 septembre. Notre partenaire SACOM proteste à Hong Kong contre les conditions de travail …

Fondements

Les dessous de nos écrans flambant neufs

Les produits électroniques se vendent comme des petits pains, au point que le chiffre d'affaires mondial de la branche est estimé à USD 2 milliards. A côté des nombreux avantages qu'elle apporte au nord comme au sud, cette industrie a aussi sa part d'ombre.

Quiconque s’intéresse à la face cachée de son smartphone se doit de visiter les mines colombiennes, congolaises ou chinoises ; de descendre sans équipement de sécurité dans les profondeurs de leurs puits, où air et lumière se raréfient ; de rester debout devant une chaîne de production dans une usine chinoise sans vêtements de protection, à côté de 20’000 autres personnes, près de 14 heures par jour, pour gagner un salaire insuffisant pour vivre. Ce voyage se terminera enfin près d’une montagne de déchets électroniques d’où sont tirées de précieuses matières premières qui finissent au rebut ou qui empoisonnent tant les habitants que l’environnement des pays du sud, tout ça parce qu’une nouvelle génération d’appareils vient d’arriver sur le marché.

La Suisse est le pays au monde où circulent le plus de smartphones par habitant : 94% des foyers possèdent un mobile qui sera, en moyenne, à peine utilisé pendant 16 mois. Notre pays porte donc une part de responsabilité.

Faits et chiffres

Du sang dans chaque smartphone

  • 1

    Un smartphone se compose de plus 60 matières premières différentes dont la plupart n'existent qu'en quantité infime dans des pays souvent politiquement instables.
  • 2

    Autour des mines, non-respect des droits humains et pollution environnementale sont fréquents : les populations sont déplacées, les rivières et les sols pollués par l'extraction minière et de vastes territoires transformés en paysages lunaires.
  • 3

    La vente de métaux, à l'instar du tantale ou du tungstène provenant de zones telles que le nord-est de la République démocratique du Congo, a, de nombreuses années durant, servit à financer la lutte acharnée que se sont livrées les factions adverses de la guerre civile. C'est d'ailleurs encore en partie le cas.
  • 4

    Un smartphone sur deux est produit en Chine dans des conditions de travail problématiques avec des journées de travail trop longues, des heures supplémentaires non-payées et aucune sécurité sociale.
  • 5

    Leur fabrication implique le recours à des substances chimiques nocives pour la santé. C'est le cas du benzol, une substance dont les applications industrielles sont interdites en Europe depuis longtemps.
  • 6

    Le coût de la main d'œuvre ne représente qu'1% du prix d'un smartphone. Les marques se taillent la part du lion sur le dos d'ouvrières et d'ouvriers qui, eux, doivent travailler toute la journée à la chaîne.

Ce que fait Pain pour le prochain

Depuis 2007, Pain pour le prochain milite pour qu'en Suisse, les conditions de travail dans le secteur des nouvelles technologiques soient débattues sur la place publique. En Chine, notre organisation apporte son soutien à ses partenaires qui plaident en faveur de meilleures conditions de travail dans cette branche.

Révéler les abus constatés dans la fabrication de produits électroniques : Pain pour le prochain aide SACOM, son partenaire, à faire la lumière sur les conditions de travail abusives prévalant dans cette industrie. Les observateurs indépendants n’ayant pas accès aux usines, les collaborateurs de SACOM s’y font employer incognito. Grâce à ces révélations, notre partenaire a pu faire pression sur de grandes marques pour qu’elles pallient leurs lacunes.

Renforcer le droit du travail : Pain pour le prochain apporte son aide au Chinese Women Network (CWWN) qui s’attache tout particulièrement aux doléances des ouvrières et leur explique leurs droits.

Sensibiliser le grand public en Suisse : avec « High Tech No Rights ? », une campagne au long cours, Pain pour le prochain et Action de Carême mettent un coup de projecteur sur la question des conditions de travail dans cette industrie. En 2014, nos deux organisations ont publié ensemble un classement des entreprises du secteur, selon leur performance en matière d’environnement, de droit du travail et de matières premières issues des conflits : www.hightech-rating.ch

Appuyer des campagnes internationales : Pain pour le prochain travaille avec des ONG internationales avec pour but de rendre publiques les conditions de travail problématiques qui règnent chez certaines entreprises du secteur de l’électronique et ainsi faire pression sur ces marques et sur leurs sous-traitants.

Demander aux multinationales d’assumer leurs responsabilités : Pain pour le prochain milite en faveur de l’initiative pour des multinationales responsables qui exige des entreprises suisses qu’elles vérifient l’absence de toute violation des droits humains ou des dispositions environnementales le long de leur chaîne d’approvisionnement et, le cas échéant, qu’elles y remédient. Link auf Kovi – Seite

Mettre les administrations publiques à contribution : Pain pour le prochain s’implique activement dans le processus de révision de la loi fédérale sur les marchés publics pour veiller à ce que la Confédération y intègre des critères sociaux et environnementaux.

Profiter de la puissance de feu des autorités publiques : Pain pour le prochain tente de convaincre les responsables d’achats des administrations publiques (au niveau cantonal, communal, etc.) d’adhérer à Electronics Watch, une organisation de surveillance indépendante qui souhaite exploiter la position de force de ces administrations sur les marchés pour obliger tout le secteur de l’électronique à respecter les droits des travailleurs.

Ce que nous avons réalisé

Un secteur d'activité mis sous la loupe

La campagne « High Tech No Rights ? » a permis à Pain pour le prochain et à Action de Carême de mettre en lumière les conditions de travail déplorables caractérisant les entreprises sous-traitantes des grandes boîtes de l’électronique. Pain pour le prochain a notamment :

  • mis les conditions de travail dans la branche sur la place publique en Suisse dès 2007 ;
  • attiré l’attention de plusieurs millions de personnes sur ces abus grâce à plus de 1’000 reportages dans les média ;
  • réussi, grâce à un projet pilote, à faire en sorte que Hewlett Packard s’engage à former son personnel en matière de droit du travail, une réussite exemplaire saluée par les Nations Unies ;
  • contribué à ce que les suicides des employés de Foxconn, un sous-traitant d’Apple, soient révélés au grand public, ce à quoi Apple et Foxconn ont dû réagir ;
  • fait pression sur les fabricants par le biais d’un classement pour qu’ils s’astreignent à davantage respecter les normes de travail convenues sur le plan international.

Ce que vous pouvez faire

  • 1

    Conservez vos appareils électroniques aussi longtemps que possible et faites-les réparer en cas de panne.
  • 2

    Lors de l'achat d'un nouvel appareil, prenez garde à ce que le fabricant se préoccupe du droit du travail et de la protection environnementale (link zu hightech-rating.ch). Sinon, optez pour un fairphone dont le fabricant se soucie plus de questions sociales et environnementales que de ses propres bénéfices (link zu http://www.fairphone.com).
  • 3

    Donnez votre ancien appareil à des amis, à des proches ou à une organisation digne de confiance, comme Solidarcomm (link zu http://www.solidarcomm.ch).
  • 4

    Si votre appareil cesse de fonctionner, ramenez-le à un point de vente ou à une déchetterie susceptible de le recycler.
  • 5

    Demandez à votre employeur, à votre école ou à votre commune de tenir compte de critères sociaux et écologiques lors de l'achat d'appareils électroniques.
  • 6

    Encouragez votre commune, votre canton ou votre école supérieure à devenir membre d'Electronics Watch (link zu http://electronicswatch.org/en)

Contact

Karina_Mader
Karin Mader

Droits humains dans le secteur électronique

031 380 65 82

Mail

Apple exploite des étudiants
« Nous ne nous soucions pas que de fournir des emplois. Nous fournissons aussi des opportunités. » C’est ce qu’Apple affirme dans son rapport d’activité 2017. Pourtant, les sous-traitants d’Apple continuent d’employer à bon marché des étudiantes et étudiants sans droits.

Complicit
Film soutenu par Pain pour le prochain sur les conséquences de l’utilisation des produits chimiques sur les chaînes de production des appareils électroniques. Le benzène tue !

Pin It on Pinterest

Share This