Commerce équitable

Un levier de développement et de réduction des inégalités

Fairer Warenkorb  © Max Havelaar

Fondements

La garantie d'un commerce respectueux de toutes et tous

Grâce à des relations commerciales de longue haleine et des prix d'achat fixes, le commerce équitable permet aux agriculteurs et agricultrices des pays du sud de se sortir du cercle vicieux de la pauvreté. La Suisse figure parmi les bons élèves dans l'achat de produits issus du commerce équitable.

Dans les pays en développement, petit-e-s paysan-ne-s et employé-e-s vivent toujours sur la brèche, souffrant des fluctuations des prix des matières premières, de l’augmentation constante du coût de la vie et d’intermédiaires locaux n’hésitant pas à les exploiter, ce à quoi il faut ajouter la peur de perdre subitement toute leur récolte en raison du réchauffement climatique. C’est pourquoi bon nombre d’entre eux délaissent leurs champs pour aller s’installer dans des villes déjà surpeuplées, alors qu’ils contribuaient à garantir l’approvisionnement de leur pays. La promotion de l’agriculture paysanne reste le fer de lance de la lutte contre la pauvreté et la faim.

Le commerce équitable offre de nouvelles perspectives à plus de six millions d’individus car il est garant de prix stables couvrant les coûts qu’implique une production durable de cacao, de riz ou de café, par exemple. Les revenus additionnels générés par ce type de commerce permettent aux communautés d’investir elles-mêmes dans des projets, tout en favorisant de meilleures structures organisationnelles, la formation continue des producteurs, l’amélioration de leurs conditions de travail ainsi que des cultures préservant l’environnement.

 

Le sceau Max Havelaar

En Suisse, Max Havelaar certifie des produits fabriqués et commercialisés selon les normes internationales régissant le commerce équitable depuis 1992. Le respect de ce cadre normatif est évalué à intervalles réguliers. Pain pour le prochain est l’une des organisations fondatrices qui soutient encore Max Havelaar Suisse. Dans notre pays, plus de 3’000 magasins spécialisés, supermarchés et commerces en ligne proposent des articles issus du commerce équitable parmi leurs références. Pourtant, même si nous figurons dans le peloton de tête, le chiffre d’affaires généré par ces ventes reste modeste et ne s’élève qu’à environ CHF 63 par an et par habitant (chiffres de 2014).

Kaffeproduzentin  © Max Havelaar

Faits et chiffres

Le commerce équitable, c'est quoi ?

Le commerce équitable :

  • garantit aux agriculteurs et agricultrices des relations commerciales stables et pérennes ;
  • assure que leur production sera achetée à un cours convenu à l’avance ;
  • leur paie des prix corrects et leur garantit donc des salaires de subsistance ;
  • améliore leurs conditions de travail et contribue à faire respecter les Conventions de l’OIT contre le travail forcé, contre la discrimination et contre le travail des enfants ;
  • contribue à développer des structures démocratiques ;
  • aide à effectuer les premiers investissements et à acheter des semences tout en leur offrant des compléments de revenus leur permettant d’améliorer leur situation sur le long terme ;
  • favorise les modes de production non-polluants.

Il convient de distinguer entre les entreprises commerciales comme claro, qui achètent elles-mêmes leurs produits aussi directement que possible auprès de coopératives de producteurs, et les labels de certification de type Max Havelaar auxquels peut adhérer toute structure qui satisfait aux critères du commerce équitable.

Alors que le commerce équitable portait à l’origine essentiellement sur des denrées alimentaires, il couvre désormais d’autres types de produits, comme des vêtements (Link Fallbeispiel Textil), des tapis (Link auf STEP) ou l’or (Link auf FairTrade Gold), par exemple.

Demonstration von Via Campesina

Ce que fait Pain pour le prochain

Un engagement aux multiples facettes pour des relations commerciales équitables

Depuis 60 ans déjà, Pain pour le prochain encourage le commerce équitable entre la Suisse et les pays de l’hémisphère sud. Toujours active dans ce domaine, notre organisation a cofondé les initiatives et entités suivantes :
  • 1

    Max Havelaar

    La Fondation Max Havelaar (Suisse) certifie les produits issus du commerce équitable sur la base de normes et de définitions internationales. Grâce à ce type de commerce, elle améliore les conditions de vie et de travail des paysan-ne-s et des travailleurs et travailleuses agricoles des pays en voie de développement. Pain pour le prochain siège au Conseil de la Fondation Max Havelaar.
  • 2

    Fair Wear Foundation

    Cette organisation internationale milite pour des conditions de travail équitables, pour des salaires de subsistance et pour une plus grande sécurité au travail pour les employé-e-s de l'industrie textile. Pain pour le prochain représente la société civile au Conseil de fondation de la Fair Wear Foundation, au même titre que les délégués de l'industrie textile et les représentants syndicaux.
  • 3

    Swiss Fair Trade

    Swiss Fair Trade est l'organisme faîtier des organisations promouvant le commerce équitable en Suisse. Sa campagne actuelle met en avant les Fair Trade Towns, soit des villes ou des communes qui reçoivent cette appellation dès lors qu'elles satisfont à cinq critères du commerce équitable. Pain pour le prochain est membre de Swiss Fair Trade.
  • 4

    Claro

    Cette entreprise commerciale spécialisée dans les produits issus du commerce équitable travaille directement avec des fabricants des pays du sud. Les produits (aliments, vêtements ou produits artisanaux) sont vendus dans toute la Suisse, que ce soit par le biais de magasins spécialisés ou en ligne. Pain pour le prochain est actionnaire de Claro.
  • 5

    STEP

    Ce label milite pour de bonnes conditions de travail et de vie notamment pour les tisseurs vivant dans les pays producteurs de tapis. En outre l'organisation lutte contre le travail des enfants et œuvre à la promotion de méthodes écologiques de fabrication de tapis. Pain pour le prochain siège au Comité de l'association du label STEP.
  • 6

    Terrespoir

    Sise en Suisse romande, cette fondation promeut un commerce équitable entre l'Afrique et la Suisse. Les producteurs camerounais fournissent des fruits frais et des fruits secs permettant à des centaines de familles africaines de percevoir des compléments de revenus. Pain pour le prochain siège au Comité de TerrEspoir.
  • 7

    Akte

    Depuis 1977, le groupe de travail tourisme et politique (akte, pour Arbeitskreis Tourismus und Entwicklung en allemand) table sur la solidarité des touristes envers les populations défavorisées des zones touristiques. En outre, akte plaide sur le plan politique et économique pour un tourisme respectant les droits des autochtones et contribuant au développement durable. Pain pour le prochain a cofondé akte dont nous sommes toujours membre, même si c'est Action de Carême qui nous représente au Comité.
Duzende Mitarbeiter der Klimakoalition bei der Einreichung der Klimapetition.

Ce que vous pouvez faire

  • Achetez des denrées locales et de saison : privilégiez des aliments peu ou pas transformés qui soient de saison. Vous soutenez ainsi une agriculture paysanne durable.
  • Lors de vos achats, soyez attentifs au label « commerce équitable »: lorsque vous achetez des produits, alimentaires ou autres, provenant de pays du sud, vérifiez leur certification. Il existe de plus en plus d’articles issus du commerce équitable. D’ailleurs, plus de 2’200 références sont désormais vendues en Suisse sous label Max Havelaar. 
  • Lorsque vous achetez des vêtements, préférez les marques des membres de la Fair Wear Foundation : les adhérents de la Fair Wear Foundation s’engagent à imposer des conditions de travail dignes dans leurs ateliers.
  • Lors d’achats importants, informez-vous des solutions issues du commerce équitable : que ce soit un mobile, un ordinateur ou des meubles, il existe dorénavant une offre issue du commerce équitable. Avant votre achat, renseignez-vous sur les conditions sociales et environnementales de la fabrication du produit en question.

Contact

Photo: Marion Nitsch
Miges Baumann

Responsable du département Politique de développement

031 380 65 72 

Mail

Pin It on Pinterest

Share This