Changement climatique

Les températures augmentent - partout !

Page d’accueil / Agriculture & Climat / Changement climatique

Fondements

Une personne fuit le réchauffement climatique chaque seconde

A cause du réchauffement climatique, les saisons sont sens dessus-dessous et les événements météorologiques extrêmes se multiplient. Bien que les pays industriels en soient la cause principale, ce sont les populations des pays du sud qui souffrent.

Les effets du réchauffement climatique se font sentir toujours plus clairement partout dans le monde : des pluies torrentielles succèdent à des sècheresses terribles, les températures augmentent, les glaciers fondent et les orages s’intensifient. Contrairement au nord qui dispose de l’argent et des connaissances pour s’accommoder, du moins partiellement, de ces changements, le sud ne le peut pas.

« Nous ne pouvons plus dire quand viendra la pluie », c’est ce qu’entendent régulièrement les collaborateurs de Pain pour le prochain lors de leurs visites. Beaucoup de paysan-ne-s ne savent plus quand semer. Dans de nombreux endroits, les sècheresses prolongées détruisent les récoltes et aggravent la faim, tandis que les catastrophes naturelles provoquées par le climat menacent de plus en plus de vies. De 2008 à 2014, 184,4 millions de personnes ont dû fuir à cause d’inondations, de tremblements de terre, de tempêtes tropicales ou de sècheresses, soit une personne par seconde.

Header_Klima

Causes

Notre mode de vie réchauffe le climat

  • Rien n’est plus délétère pour le climat que notre actuel système agroalimentaire : recours excessif aux engrais azotés, déforestation, appauvrissement des sols, élevage intensif de bétail, mais aussi transport et transformation des aliments émettent des quantités incommensurables de gaz qui nuisent au climat.
  • La viande est de loin l’aliment qui remporte la palme du plus gros pollueur car la majeure partie des émissions de CO2 produites par l’agriculture lui sont attribuables. Regardez notre vidéo à ce sujet » 
  • De plus, la production d’énergie, nos déplacements et les produits manufacturés génèrent d’énormes quantités de gaz à effet de serre.
  • La Suisse appartient au peloton de tête en matière d’émissions de gaz à effet de serre par habitant. C’est dû en grande partie à la fabrication et au transport des marchandises que nous importons de l’étranger.

Feldbesuch an einem Klimaworkshop in Südafrika © Brot für alle

Ce que fait Pain pour le prochain

Des stratégies climatiques pour le nord et le sud

Durant les ateliers sur le climat qu'organisent Pain pour le prochain et ses partenaires, les personnes concernées élaborent des stratégies pour remédier aux problèmes liées au réchauffement climatique. Au nord, notre organisation milite pour une politique plus incisive en matière de climat.

Au Sud :

Ateliers sur le climat : au cours de ces ateliers, les personnes affectées en apprennent plus sur les origines du réchauffement climatique et, grâce à l’aide de Pain pour le prochain et de ses partenaires locaux, elles trouvent des solutions pour pallier ses conséquences, comme, par exemple, le recours à des semences adaptées, des mesures de protection contre les inondations ou les vents tempétueux, des revenus différentiés. Cliquez ici pour en savoir plus >>
Transfert de connaissances : ces formations ont pour but principal d’enseigner aux organisations locales comment utiliser le manuel « Participatory Assessment of Climate and Disaster Risks » de sorte qu’elles puissent procéder elles-mêmes à l’évaluation des risques climatiques et de catastrophes dans leur propre région.
Financement d’activités : si ces formations aboutissent à des idées concrètes de mesures de protection ou d’adaptation, Pain pour le prochain fournit un capital de départ.
Mise en réseau : Pain pour le prochain réunit ses partenaires du sud pour évoquer ensemble leurs expériences, leurs stratégies d’adaptation au réchauffement climatique et les politiques nationales en matière de climat.

 

Au Nord:

Insister sur la justice climatique : les pays industriels sont les principaux responsables des changements climatiques, or, ce sont surtout les pays du sud qui en pâtissent. Pain pour le prochain exige donc que tous pourparlers sur le climat prévoient des solutions justes tenant compte de cet état de fait : les pays industrialisés doivent apporter une assistance financière et technique à ceux du sud pour qu’ils puissent s’y adapter.
Une politique climatique plus incisive en Suisse : Pain pour le prochain fait partie d’une coalition d’organisations de la société civile qui plaident pour une politique climatique plus responsable et plus juste.

Bern 28.5.2015 Petitionsübergabe der Klima-Allianz  © Marco Zanoni / Lunax

Ce que nous avons réalisé

Ensemble pour une politique climatique équitable

  • Depuis 2009, Pain pour le prochain a organisé 20 formations sur le climat en Afrique, en Asie et en Amérique latine suite auxquelles de nombreuses communes ont pu prendre des mesures pour mieux se protéger des conséquences du réchauffement climatique.
  • Pain pour le prochain a joué un rôle déterminant dans le succès de la pétition lancée par l’alliance suisse pour le climat remise à Doris Leuthard en mai 2015. Ses 107’765 signataires réclament que la Suisse parachève sa transition énergétique d’ici 2050 et que les pays en développement bénéficient d’une aide financière pour pouvoir s’adapter aux changements climatiques.

Ce que vous pouvez faire

Cinq astuces pour préserver le climat.

  • 1

    Manger moins de viande

    La production industrielle de viande est l'un des principaux moteurs du réchauffement climatique. En réduisant votre consommation de produits carnés et en privilégiant la viande bio de votre région, vous contribuez à préserver le climat.
  • 2

    Acheter judicieusement

    Consommez autant que possible des produits régionaux de saison et issus de l'agriculture biologique.
  • 3

    Limiter ses dépenses d'énergie

    Nos transports, notre habitat et notre consommation sont gourmands en énergie. Les postes sur lesquels vous pouvez épargner dépendent beaucoup de votre situation, mais d'un point de vue général, « moins c'est plus » doit devenir votre ligne de conduite. Privilégiez la qualité plutôt que la quantité et remettez chacune de vos habitudes en question. Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.
  • 4

    S'impliquer politiquement

    Utilisez la démocratie directe au profit du climat et de l'environnement. Lors des votations et des élections, soyez attentifs aux objets relatifs à l'environnement et soutenez les initiatives à ce sujet.
  • 5

    Être solidaire

    Avec un don à Pain pour le prochain, vous aidez les habitants des pays du sud à lutter par leurs propres moyens contre les effets du réchauffement climatique. Faire un don

Nos partenaires

Au Sud

  • Pain pour le prochain organise les ateliers climat dans le cadre des projets de ses partenaires Suisses comme, par exemple, l’EPER, Action de Carême, le DM-échange et mission et Mission 21.

Au Nord

    • Pain pour le prochain fait partie d’une vaste alliance d’organisations de la société civile engagée dans une politique climatique responsable en Suisse.
    • Pain pour le prochain fait également partie du groupe de réflexion et d’action « Alliance Sud », organisation engagée au niveau politique pour plus de justice climatique entre le Nord et le Sud.
    • Au niveau international, Pain pour le prochain s’engage activement dans la mise en œuvre de mesures de protection du climat. Pour cela, elle collabore avec des réseaux internationaux comme Act Alliance ou APRODEV.

Contact

JJ
Julia Jawtusch

Climat et agriculture

031 380 65 87

Mail

Pin It on Pinterest

Share This