Responsabilité de LafargeHolcim dans le travail des enfants en Ouganda

Pendant plus de dix ans, LafargeHolcim et ses fournisseurs ont acheté en Ouganda des matières premières provenant de carrières où des enfants travaillaient. Selon plusieurs estimations, 150 jeunes ont été concernés. Ceci est confirmé par l’étude réalisée par Pain pour le Prochain et Twerwaneho Listeners’ Club (TLC) en Ouganda.
Actuellement, les enfants et les adolescents sont sans emploi. Pain pour le Prochain et Action de Carême appellent LafargeHolcim à assumer ses responsabilités pour que ces «enfants oubliés» puissent retourner à l’école ou obtenir une formation professionnelle.
Le cas illustre de manière exemplaire que la Suisse doit enfin légiférer sur le devoir de diligence des entreprises.