Droit à l’alimentation

Résister à l’accaparement des terres pour la production d’huile de palme

Walhi

Le village de Sungai Kelik, au Kalimantan occidental, est en effervescence, car c’est ici que des groupes de production d’huile de palme ont aménagé des plantations. Beaucoup d’habitants s’y opposent. Une résistance tout à fait fondée comme en témoigne Pak Lei Lei : « Mon parent a acheté une terre auprès de la commune, mais l’entreprise Bumitama nous a pris 36 hectares pour sa palmeraie. » Lei Lei et sa famille ont porté le cas devant le tribunal, mais ce dernier laisse traîner les choses.

Ils ont néanmoins obtenu l’autorisation de mettre des bornes – mais seulement à une douzaine de mètres de la maison et du point d’eau. Il est difficile de s’opposer aux puissants groupes producteurs d’huile de palme. La demande pour cette huile augmente sans cesse et beaucoup veulent en tirer profit. Les groupes agrandissent dès lors leurs plantations. Les droits des villageois passent à la trappe. La mer de palmiers à huile s’étend – uniforme et presque sans vie sous l’épais toit de feuilles. Seule une petite partie des sols utilisables reste à la disposition de la population. Beaucoup de personnes manquent de terres pour cultiver et entretenir leur famille. Et très peu d’entre-elles trouvent du travail sur les plantations ou dans la transformation d’huile de palme.

Des millions d’hectares de forêt tropicale humide ont été défrichés pour créer des palmeraies. Cela concerne aussi la Suisse : environ la moitié des produits vendus dans les supermarchés contiennent de l’huile de palme. Or l’Indonésie et la Malaisie en sont les principaux fournisseurs. En même temps, des banques suisses et différents organismes investissent dans les plantations. Pain pour le prochain s’engage pour les populations qui perdent leurs terres et par là même leurs moyens de subsistance.

 

Projektnummer

835.8057

Land

Indonésie

Dauer

2015 à 2018

Projektsumme

Fr. 20'000.- / an

Verantwortung

Miges Baumann

Le projet

Dans cette situation alarmante, il est indispensable d’informer et de renforcer les communautés concernées. C’est pourquoi, Pain pour le prochain s’engage au côté de son organisation partenaire Wahli. Celle-ci travaille à deux niveaux : par des campagnes, elle sensibilise les instances politiques et le grand public aux problèmes engendrés par les plantations d’huile de palme. L’Etat indonésien doit ainsi être amené à s’engager pour les droits de sa population. En même temps, Wahli renforce les communau-tés locales pour qu’elles s’investissent afin de garder leurs terres et ainsi leurs moyens d’existence. Pour les encourager, Wahli organise des formations où les communautés découvrent, par exemple, leurs droits ou comment elles peuvent mesurer et cartographier leurs terres. Sur cette base, elles peuvent se défendre afin de ne pas perdre plus de terres, ou se présenter avec plus d’assurance devant les tribunaux.

A côté de ce travail en Indonésie, Wahli procède à des études et réunit des données que Pain pour le prochain peut utiliser pour son travail en Suisse. Pain pour le prochain a étudié comment les banques et investisseurs suisses financent des entreprises qui exploitent de grandes palmeraies. Les informations recueillies par Pain pour le prochain sont également utiles aux organisations indonésiennes. Avec elles, nous enquêtons sur la situation dans les plantations financées avec de l’argent suisse et cherchons comment la population peut se défendre. Parallèlement, Pain pour le prochain informe la population suisse et le politique des conséquences des investissements suisses dans les palmeraies d’Indonésie.

Objectifs du projet

Activités au Sud

  • Pain pour le prochain organise, avec son partenaire Wahli, des ateliers destinés aux communautés victimes des plantations de palmiers à huile. Celles-ci apprennent quels sont leurs droits et peuvent discuter des possibilités dont elles disposent pour se défendre

Engagement au Nord

  • Pain pour le prochain informe la population suisse des conséquences de la production d’huile de palme. Nous faisons pression sur les décideurs politiques et économiques pour que le financement de telles plantations avec de l’argent suisse diminue.

Organisation partenaire

Wahli West Kalimantan est une organisation environnementale fondée en 1991. Elle mène des campagnes et exerce une influence politique contre l’extension des plantations industrielles qui détruisent l’environnement et les bases d’existence des communautés locales. En même temps, elle soutient les populations dans leur lutte pour leurs terres et les aide à faire valoir leurs droits.

www.walhi.or.id

 

 

Votre contribution

Grâce à votre don pour lutter contre l’extension des plantations de palmiers à huile, des ateliers peuvent être organisés afin de soutenir les personnes concernées dans leur engagement contre l’accaparement des terres.

CCP 10-26487-1, Mention : huile de palme Indonésie

 

Contact

Raïssa Celeste Larrosa

Av. du Grammont 9
1007 Lausanne

Tel  +41(0) 21 614 77 12
Fax +41(0) 21 617 51 75

larrosa@bfa-ppp.ch

 


Télécharger cette fiche de projet en PDF »