Chaînes d'approvisionnement équitables

Faire pression ensemble en utilisant son pouvoir d’achat

Electronics Watch

« Nous donnons notre vie pour un salaire », témoigne une employée qui souhaite garder l’anonymat, au sujet des conditions malsaines qui règnent sur son lieu de travail. Une nouvelle étude sur les entreprises d’électronique en Chine explique comment les conditions de travail renforcent les facteurs personnels qui peuvent conduire au désespoir et même au suicide.

. La pression exercée par les marques informatiques mondiales qui passent commande sur les cadences de production et sur les prix est répercutée par les usines de production sur le personnel des chaînes de montage. Le stress au travail est un facteur important du taux de suicide élevé dans les usines d’électronique chinoises. Ceci est confirmé par l’étude d’Electronics Watch et de l’Economic Rights Institute parue en novembre 2018, cofinancée par Pain pour le prochain.

En 2010, le public est sensibilisé à ce problème pour la première fois. De nombreux cas de suicide chez Foxconn, le fournisseur taïwanais d’Apple, font alors la une des journaux. Cependant, les responsables ont catégoriquement nié tout lien entre les conditions de travail et les suicides. L’étude mentionnée ci-dessus examine les conditions de travail dans d’autres entreprises et prouve clairement ce lien. Parmi les facteurs principaux figurent le stress généré par l’absence de périodes de repos et de jours fériés, ainsi que les conflits et l’intimidation infligée par le personnel de surveillance organisé militairement. De plus, les processus de travail monotones, sans aucune perspective de changement, conduisent à des dépressions et l’insuffisance ou le non-versement des salaires exacerbent la pression psychologique

Sur la base de ces résultats, Electronics Watch cherche maintenant à établir un dialogue constructif avec l’organisation interprofessionnelle internationale Responsible Business Alliance (RBA) et avec les différentes sociétés de marques informatiques. L’objectif est de remédier à ces déficiences afin que les ouvrières et ouvriers puissent produire des appareils électroniques dans la sécurité, la dignité et avec des conditions équitables.

Pays

Monde, Chine

Numéro du projet

835.8042

Durée

2018 - 2020

Montant

Fr. 36'000 / an

Responsable du projet

Karin Mader

Le projet

Electronics Watch s’engage pour l’amélioration des conditions de travail dans l’industrie électronique, en particulier chez les fournisseurs de marques internationales en Asie.

Les membres de l’organisation, composés principalement d’acheteurs publics en Europe, servent de levier à cet égard. Grâce à leur pouvoir d’achat combiné important, ils peuvent exercer une influence sur les conditions de fabrication dans le secteur informatique. Parallèlement, Electronics Watch leur propose des services concrets en matière d’approvisionnement responsable pour les aider à se montrer à la hauteur de leur rôle de modèle en Europe. Dans les pays producteurs, Electronics Watch s’appuie sur un réseau d’ONG locales. Celles-ci constatent directement les dysfonctionnements et les abus et – avec l’appui et le soutien d’Electronics Watch – cherchent à dialoguer avec les responsables d’usine afin d’y remédier.

Par l’intermédiaire de Pain pour le prochain, le canton de Vaud est devenu en 2016 le premier membre suisse d’Electronics Watch, suivi, en 2018, du groupement d’achat d’équipements informatiques de Suisse romande, le PAIR (Partenariat des Achats Informatiques Romand).

 

Objectifs du projet

Activités au Sud

  • Electronics Watch visite les fournisseurs des organisations membres, principalement européennes, étudie les conditions de production et de travail dans les pays de fabrication et surveille la mise en œuvre des mesures d’amélioration sur place.

  • À l’autre bout de la chaîne d’approvisionnement, Electronics Watch propose à ses membres des services concrets pour l’achat durable et responsable d’équipements informatiques tenant compte du droit européen et suisse des marchés publics.

Engagement au Nord

  • Pain pour le prochain sensibilise les consommateurs, les consommatrices et les acheteurs publics suisses aux conditions de travail dans l’industrie électronique, notamment au moyen des rapports de recherche de ses organisations partenaires.

  • Pain pour le prochain entretient les contacts et organise des rencontres entre Electronics Watch et les acheteurs publics en Suisse, dans le but que ceux-ci s’affilient à Electronics Watch.

  • Pain pour le prochain est impliquée dans le conseil consultatif d’Electronics Watch, ainsi que dans des réseaux internationaux dans lesquels Electronics Watch est également représentée, afin d’apporter des changements positifs en unissant nos forces.

Organisation partenaire

Electronics Watch est une organisation de monitoring indépendante pour des acheteurs publics. Son siège est en Hollande. Electronics Watch fournit à ses membres des prestations de service qui renforcent leur responsabilité sociale et contribuent à l’amélioration des conditions de travail dans le secteur électronique. On compte parmi les membres d’Electronics Watch des institutions et des administrations publiques, ainsi que des consortiums d’achat en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Hollande, en Espagne, en Suède et en Suisse.

www.electronicswatch.org

Votre contribution

Avec un don en faveur d’Electronics Watch, vous contribuez à faire en sorte que le respect des droits des travailleuses et des travailleurs chez les fournisseurs d’équipements informatiques en Asie puisse faire l’objet d’enquêtes.

CCP 10-26487-1, mention : Electronics Watch

 

Contact

Raïssa Celeste Larrosa

Av. du Grammont 9
1007 Lausanne

Tel  +41(0) 21 614 77 12
Fax +41(0) 21 617 51 75

larrosa@bfa-ppp.ch


Télécharger ce fiche de projet en PDF »

Thank you for your support