Economie éthique

Un avenir pour les anciens enfants travailleurs

Twerwaneho Listerners’ Club

« Chaque pierre que nous sortons de la mine pèse entre 10 et 15 kilos. Or, je ne pèse moi-même que 45 kilos et nous ne portons pas de vêtements de protection. Je n’arrêtais pas de me blesser aux jambes et aux mains pendant le travail et j’ai perdu plusieurs ongles. »

C’est un enfant âgé de 16 ans qui a tenu ces propos. Et ce n’est pas un cas isolé : Pain pour le prochain et son partenaire Twerwaneho Listeners’ Club (TLC) ont en effet découvert qu’environ 150 enfants étaient employés dans les carrières qui fournissent en matières premières Hima Cement Limited, la filiale ougandaise du cimentier suisse LafargeHolcim. Un grand nombre de ces enfants mineurs ont arrêté leur scolarité et n’ont donc pas fréquenté l’école secondaire. Travailler dans les mines de pouzzolane est dangereux : la plupart des enfants interrogés ont fait part d’accidents et de blessures aux jambes, aux mains et aux pieds. Cette situation a aussi fortement nui à leur santé et à leur développement physique. L’Organisation internationale du Travail estime qu’il s’agit de l’une des pires formes de travail des enfants.

En Ouganda, plus de la moitié des enfants âgés de 5 à 17 ans travaillent, et un quart d’entre eux environ accomplissent des tâches très dangereuses, à l’instar de ces enfants et de ces jeunes employés dans les mines.

 

Numéro du projet

835.8054

Pays

Ouganda

Durée

2017 - 2018

Montant

Fr. 20'000.- / Année

Responsable

Yvan Maillard

Le projet

Depuis que Pain pour le prochain et TLC ont révélé que la société Hima Cement Limited exploitait des enfants, l’entreprise a choisi de s’approvi-sionner auprès de mines mécanisées. Néanmoins, ce changement de pratique ne met pas fin au problème. De fait, comme ils ne disposent d’aucune formation scolaire ou professionnelle, ces enfants et ces jeunes n’ont pas de perspectives d’avenir stables. C’est la raison pour laquelle Pain pour le prochain et TLC réclament l’élaboration d’un programme de formation pour ces derniers ainsi que le versement d’indemnités eu égard aux risques associés à leur travail. En outre, le respect des droits humains par Hima Cement Limited fait l’objet d’un contrôle : des dirigeants locaux, des villageois et des aînés sont formés au sein des communautés afin de pouvoir surveiller l’entreprise, faire état des violations des droits humains et exiger des programmes d’indemnisation. Ces Ougandais sont ainsi en mesure de faire entendre leur voix et de défendre leurs droits.

Objectifs du projet

Activités au Sud

  • TLC collabore avec des communautés locales pour rendre compte des pratiques de Hima Cement Limited et rédiger des rapports de suivi. Les résultats sont synthétisés dans un rapport annuel.

  • Dans ce but, 15 dirigeants locaux reçoivent les informations requises et sont initiés au travail de surveillance.

  • Trois communautés villageoises ont mis sur pied des groupes de surveillance, de dix membres chacun, qui participent à l’élaboration des rapports.

Engagement au Nord

  • Pain pour le prochain a noué un dialogue avec l’entreprise (LafargeHolcim) en Suisse afin qu’elle mette en place un programme d’indemnisation pour les anciens enfants mineurs, sous forme de programmes de réinsertion scolaire ou professionnelle.

  • Pain pour le prochain relève et divulgue les violations des droits humains perpétrées par des multinationales suisses à l’étranger.

  • Avec la collaboration de TLC, Pain pour le prochain rapporte les abus commis dans les régions minières. Les résultats obtenus sont révélés au grand public afin d’amener à la réglementation du secteur des matières premières en Suisse.

  • L’initiative pour des multinationales responsables, au lancement de laquelle Pain pour le prochain a largement contribué, exige que les entreprises helvétiques respectent les droits humains et l’environnement aussi à l’étranger.

Partenaire

Twerwaneho Listeners’ Club (TLC) est une organisation de défense des droits humains dûment constituée établie dans l’ouest de l’Ouganda, dans la région du Rwenzori.
TLC œuvre dans le domaine des droits fonciers, du droit à l’information, de la liberté d’expression et d’association, de la responsabilité sociale ainsi que des droits économiques et humains (responsabilité des entreprises).

www.tlcuganda.org

 

Votre contribution

En faisant un don à TLC, vous permettez aux anciens enfants travailleurs d’avoir un avenir.

CCP 10-26487-1, mention: TLC

Contact

Raïssa Celeste Larrosa

Av. du Grammont 9
1007 Lausanne

Tel  +41(0) 21 614 77 12
Fax +41(0) 21 617 51 75

larrosa@bfa-ppp.ch

 


Télécharger la fiche projet au format PDF »