Justice climatique

Trouver ensemble comment s’adapter aux changements climatiques

Suivi des formations climat

Vivian Gordon, du diocèse de Kigezi, dans le sud-ouest de l’Ouganda, regarde les terrasses sur les collines entourant Rubaya. Au cours des quatre années qui se sont écoulées depuis qu’il a participé à la formation climat de Pain pour le prochain, beaucoup de choses se sont passées : les hommes et les femmes du village ont non seulement terrassé ensemble les collines, mais ils ont aussi construit des bassins de drainage et des canaux et adapté leurs méthodes agricoles.

« Il y a quelques années, le sol a été emporté dans la vallée par de fortes pluies. Grâce à la formation climat, nous avons identifié les mesures à prendre pour ne pas perdre un seul morceau de notre précieuse terre, même lorsque les changements climatiques rendent les précipitations plus intenses », rapporte une paysanne locale. « Déjà 20% des villageois et villageoises cultivent leurs terres selon les nouvelles méthodes. Nous décidons quelle personne parmi nous est la plus vulnérable et nous terrassons ensuite son terrain. Alors, tout le monde se rassemble et travaille ensemble. »

Beaucoup de personnes dans les pays du Sud font face aux mêmes difficultés que les habitants et habitantes de Rubaya : les changements climatiques menacent les bases de leur existence. Les personnes les plus touchées sont celles dont la vie dépend d’une terre fertile, de l’eau, des arbres et de toute une variété de plantes. C’est pourquoi Pain pour le prochain s’engage pour que celles et ceux affectés par les changements climatiques puissent développer leurs capacités d’adaptation aux risques liés aux catastrophes et au climat.

 

Numéro du projet

835.8017

Région

Pays du Sud

Durée

2018 - 2020

Montant

Fr. 15'000.- / Année

Responsable

Julia Jawtusch

Le projet

Pain pour le prochain et ses organisations partenaires suisses s’engagent depuis de nombreuses années pour le développement rural. Afin que les conséquences négatives des changements climatiques ne nuisent pas à l’agriculture, à l’élevage et à la pêche, Pain pour le prochain a organisé de 2009 à fin 2018 des formations climat avec des organisations partenaires dans le Sud.

Au total, 30 sessions de formation ont été organisées dans 26 pays. Les villageois et villageoises ont cherché eux-mêmes des solutions locales pour s’adapter aux changements climatiques et en ont trouvé beaucoup. Ces formations ont donné lieu à d’autres activités que nous voulons continuer à promouvoir et à accompagner.

Pain pour le prochain a développé son propre outil d’analyse sur les risques liés aux catastrophes et au climat. Celui-ci est maintenant utilisé dans de nombreuses régions du monde et a été traduit dans de nombreuses langues locales. Un site web aide les utilisateurs et utilisatrices de l’outil à tisser des liens entre eux. De cette façon, ils peuvent bénéficier de l’expérience des autres et mieux se défendre ensemble contre les changements climatiques.

 

Objectifs du projet

Activités au Sud

  • Les populations des régions rurales du Sud sont bien informées sur les changements climatiques et leurs impacts.

  • Grâce aux formations climat et aux activités de suivi qui en ont résulté, les paysannes et les paysans sont mieux armés contre les risques climatiques et les catastrophes.

  • L’équipement reçu dans le cadre des cours de formation continuera à être utilisé de manière durable pour aider les familles paysannes à s’adapter aux conditions climatiques changeantes.

Engagement au Nord

  • Pain pour le prochain informe le public suisse des conséquences des changements climatiques pour les populations du Sud et montre comment chacun et chacune peut faire quelque chose contre le réchauffement climatique.

  • Pain pour le prochain s’engage sur le plan politique pour qu’en Suisse le Parlement et le Conseil fédéral agissent en faveur du climat et à prennent leurs responsabilités par rapport aux impacts des changements climatiques dans les pays du Sud.

Partenaires

Les activités sur le climat s’insèrent dans le programme « Justice climatique » de Pain pour le prochain. Les changements climatiques sont intrinsèquement liés aux questions de sécurité alimentaire et de justice sociale. Les changements climatiques et les événements météorologiques extrêmes plus fréquents compromettent encore davantage le droit au développement des pays les plus pauvres. Pain pour le prochain aide ses organisations partenaires du Sud à prendre en compte de manière systématique les conséquences des changements climatiques dans leurs projets.

 

Votre contribution

Par votre don pour les activités de suivi des formations climat, vous permettez notre engagement durable pour les populations en Ouganda, au Guatemala ou au Cambodge afin qu’elles puissent s’adapter aux changements climatiques.

CCP 10-26487-1, Mention : Formations climat

 

Contact

Raïssa Celeste Larrosa

Av. du Grammont 9
1007 Lausanne

Tel  +41(0) 21 614 77 12
Fax +41(0) 21 617 51 75

larrosa@bfa-ppp.ch

 


Télécharger la fiche projet en PDF »

Thank you for your support