Les Conversations carbone

10.06.2020
PS_Blog

Pascale Schnyder travaille chez Pain pour le prochain pour le magazine « Perspectives »
et pour les Conversations carbone.

Il n’y a pas de meilleur moment pour cheminer vers la neutralité carbone

La crise actuelle liée au coronavirus a bouleversé nos vies. En effet, il n’est désormais plus question de partir en vacances, de prendre la voiture ou le train pour aller travailler ou encore de faire un tour à l’épicerie du coin, autant d’activités qui nous semblaient pourtant naturelles il y a peu.

Il est à noter que nous n’avons pas toujours conscience de l’empreinte carbone de ces comportements. Ainsi, en Chine, depuis le mois de janvier, l’instauration du confinement a entraîné une réduction d’environ 25 % des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique. Par ailleurs, depuis l’adoption des mesures de lutte contre le coronavirus, on observe une nette amélioration de la qualité de l’air dans de nombreuses métropoles européennes telles que Milan, Paris et Rome.

Il reste toutefois à savoir si ces changements s’inscriront dans la durée. De fait, quels sont les risques que nos vies reprennent leur cours normal après la crise, voire que le redressement s’effectue au détriment du climat ? Quelles sont les chances que les plans de relance actuellement à l’étude contiennent des mesures en faveur du climat ?

Poursuivre les efforts en faveur du climat

Le fait est que nous ne sommes pas en mesure d’agir sur le climat aussi rapidement que nous le souhaiterions, car le CO2 persiste dans l’atmosphère pendant des centaines, voire des milliers d’années. Un constat qui ne doit cependant pas nous dissuader de tout mettre en œuvre pour éviter de nouvelles émissions. Il ne fait également aucun doute que pour que le climat reste une priorité dans l’agenda public aux côtés des urgences actuelles, il faut non seulement une volonté politique, mais aussi un mouvement citoyen qui fait passer un message clair. Par notre comportement, nous avons donc chacun et chacune un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Depuis 2019, le Laboratoire de transition intérieure (porté par les ONG Pain pour le prochain et Action de Carême) offre des sessions de Conversations carbone.. Les deux œuvres d’entraide ont en effet la conviction que seul un changement de paradigme nous conduira vers la justice mondiale et la durabilité. À travers les Objectifs de développement durable (ODD), les Nations Unies appellent elles aussi les pays industrialisés à agir pour le climat.

Les conversations carbone vous attendent

Les Conversations carbone sont une approche qui a vu le jour en Angleterre et a déjà trouvé un écho dans différents pays. Dans le cadre de six ateliers et grâce à des tâches à réaliser chez eux, les participants et participantes prennent conscience de leurs habitudes dans les domaines du logement, de la mobilité, de l’alimentation et de la consommation, mais aussi de l’incidence de celles-ci sur le climat. De là, ils remettent peu à peu en question leurs anciennes habitudes, pour ensuite s’en défaire et explorer d’autres voies plus durables. 

L’entraide au sein du groupe représente un pilier des Conversations carbone : c’est un fait, il est bien plus aisé d’avancer lorsque nous ne sommes pas seuls. Une réalité que la crise actuelle illustre clairement.

Puisque nous avons déjà renoncé à de nombreuses habitudes, le moment semble idéal pour amorcer une réflexion et repenser nos modes de vie afin de cheminer vers la neutralité carbone.

 

 

Photos des Conversations carbone

Conversations carbone

Votre don est important

Merci beaucoup pour votre soutien !