La Foire des semences paysannes du Cameroun rencontre un franc succès

01.04.2021
EW_quadrat

Ester Wolf est responsable Droit à l’alimentation
chez Pain pour le prochain

Les semences à la portée de tous et toutes

Si, auparavant, je considérais la thématique des semences comme un sujet extrêmement complexe – car il faut un bagage technique certain pour comprendre les normes nationales et internationales en la matière ou pour saisir les subtilités liées, par exemple, aux droits de propriété intellectuelle, aux brevets et aux variétés hybrides –, je suis aujourd’hui très active dans le domaine et je m’aperçois qu’il peut s’agir d’une question à la portée de tous et toutes. La foire des semences paysannes qui s’est tenue au Cameroun à la fin du mois de février dans une atmosphère festive et haute en couleur en est une belle illustration.

Voici comment le projet a vu le jour. Il y a quelque temps, notre partenaire camerounais Réseau des acteurs du développement durable (RADD) a pris contact avec nous. La coordinatrice Marie Crescence Ngobo nous expose alors la situation : « Nous faisons face à une disparition progressive de nos semences locales ». Et d’ajouter : « Par le passé, les variétés locales se transmettaient de génération en génération, mais désormais, elles sont peu à peu supplantées par des semences uniformisées souvent issues d’une culture industrielle. La biodiversité s’amenuise et emporte dans son déclin un grand nombre d’excellentes variétés qui sont adaptées au terroir. » Afin de lutter contre ce phénomène, le RADD a eu l’idée d’organiser une grande foire des semences et demandé à Pain pour le prochain de la soutenir. L’objectif de notre partenaire consiste à préserver la diversité des variétés de semences locales et à les rendre accessibles aux familles paysannes.

De nombreuses organisations paysannes avec lesquelles nous collaborons en Afrique de l’Ouest organisent régulièrement ce genre de manifestations, de sorte que nous avons pu non seulement offrir une aide financière à notre partenaire, mais aussi le conseiller et le mettre en relation avec des expert·e·s issus d’autres pays de la région. Citons notamment notre partenaire malien Cofersa, qui lui a fourni des renseignements pratiques concernant la conservation des semences et leur inventorisation. Le RADD a également pu s’inspirer de l’engagement politique de l’organisation dans le domaine de la préservation des semences paysannes. J’ai par ailleurs informé notre partenaire des démarches réalisables devant l’ONU quant à la protection des semences. Enfin, pour préparer l’événement, l’équipe du RADD a sillonné pendant plusieurs semaines les zones rurales du Cameroun afin d’inciter les familles paysannes à participer.

Une première nationale

C’est à la fin du mois de février 2021, dans le village d’Essé à 60 kilomètres au nord de la capitale Yaoundé, que s’est finalement tenue la première Foire des semences paysannes du Cameroun, placée sous la devise « Sauvons et gardons nos semences locales ». La fréquentation de l’événement a largement dépassé les attentes des organisateurs·trices. Plus de 800 visiteurs·teuses se sont en effet succédé pendant trois jours afin d’acheter et d’échanger des semences à une centaine de stands. Notre partenaire a pu répertorier des variétés rares, dont une sélection a été aussitôt mise en culture sur un champ du RADD destiné aux formations. Une variété rarissime de maïs noir a ainsi été redécouverte à un stand. La diversité étant au rendez-vous, les participant·e·s ont notamment pu trouver diverses variétés de millet, de manioc et de sorgho. Des conférences et des séances d’information sont venues compléter le programme de la foire. La manifestation a accueilli des experts camerounais, mais aussi un expert malien qui a dispensé aide et conseils à ses confrères et consœurs. À noter que la foire n’a pas attiré que des petits paysan·ne·s : des élu·e·s politiques, des représentant·e·s des autorités locales, de nombreux journalistes et même des représentant·e· s du ministère de l’Agriculture ont participé à la manifestation, dont le succès a été relayé à la radio et à la télévision. Une équipe d’étudiant·e·s en médecine a par ailleurs veillé au respect des mesures de protection sanitaire. « Cette foire montre à quel point nous avons besoin des variétés locales, qui suscitent un grand engouement », se félicite la coordinatrice du RADD, avant de poursuivre : « Cet événement marque à nos yeux le début d’un engagement durable en faveur de la préservation de nos semences. »

En ma qualité de personne de contact du RADD chez Pain pour le prochain, je salue cette réussite et je me réjouis de pouvoir continuer à soutenir les efforts de notre partenaire en faveur de la préservation des semences.

Merci de partager cet article !

Votre don est important

Merci beaucoup pour votre soutien !