Electronics Watch mise sur la confiance

01.10.2021
karin mader

Karin Maderest responsable Économie et Droits humains chez Pain pour le prochain

Des achats durables sur le plan social, c’est possible

En Suisse, tant ce que nous achetons que la manière dont nous consommons ont des répercussions sur les conditions de vie et de travail des personnes habitant dans les pays producteurs. Or, compte tenu du volume de leurs achats et de leur devoir d’exemplarité, les collectivités publiques (administrations communales, cantonales ou fédérales) jouent à cet égard un rôle particulièrement important. C’est pourquoi Electronics Watch, un partenaire de Pain pour le prochain, les accompagne dans la réalisation d’achats responsables sur le plan social.

« Au printemps 2020, à Batam, en Indonésie, 13 000 personnes travaillant dans le secteur électronique ont été mises à pied du jour au lendemain en raison de la fermeture des usines entraînée par la pandémie. De nombreux ouvriers·ères n’ont pas touché l’indemnité prescrite par la loi. Si certaines usines poursuivent leurs activités, elles négligent néanmoins les mesures de lutte contre le coronavirus : leur personnel ne reçoit qu’un seul masque par mois et les malades sont nombreux », nous rapporte Alfian Al-Ayubby Pelu, membre de LIPS, un partenaire local de l’organisation de monitoring Electronics Watch.

Les collectivités publiques suisses peuvent contribuer à prévenir ce type de situations. Elles disposent à cette fin des trois instruments suivants :

  1. Les Objectifs de développement durable adoptés à l’échelle mondiale qui figurent dans l’Agenda 2030 des Nations Unies
  2. La nouvelle loi fédérale sur les marchés publics (LMP)
  3. Le soutien fourni par Electronics Watch ou par d’autres initiatives similaires

Conditions de travail décentes et protection de la santé

En vertu de l’Agenda 2030 des Nations Unies, les pratiques liées à la passation des marchés publics doivent être durables et conformes aux politiques et priorités nationales. Dans le cadre de l’adoption de la nouvelle loi fédérale sur les marchés publics (LMP) en 2019, Pain pour le prochain s’est investi au sein de la « Coalition des ONG pour les achats publics » afin que la durabilité sociale soit elle aussi inscrite dans ce texte, au même titre que la durabilité économique et environnementale. Un engagement couronné de succès : la LMP révisée requiert, au minimum, le respect des conventions fondamentales de l’Organisation internationale du travail (OIT), lesquelles ont notamment pour objet l’interdiction du travail des enfants, l’abolition du travail forcé, l’élimination de la discrimination, la liberté syndicale et le droit de négociation collective. En outre, et c’est aussi une nouveauté, les collectivités publiques pourront exiger le respect d’autres normes internationales importantes en matière de conditions de travail, portant, par exemple, sur l’interdiction des horaires excessifs, la formalisation des rapports de travail et le paiement de salaires décents. La sécurité et de la santé au travail constituent un autre volet central de ces normes, dont l’application aurait pu épargner aux usines indonésiennes, par exemple, les conséquences découlant des mesures de prévention insuffisantes contre la pandémie.

L’adhésion à Electronics Watch

Electronics Watch est une organisation indépendante basée à Amsterdam qui milite pour des conditions de travail décentes, notamment dans le secteur des dispositifs électroniques et des appareils médicaux électroniques. Elle met en œuvre une approche innovante qui vise à utiliser le pouvoir d’achat conjugué des collectivités publiques qui lui sont affiliées afin d’améliorer la situation. Et cette démarche suscite l’adhésion : aujourd’hui, des centaines de villes, d’universités et d’autres acheteurs publics européens figurent parmi les membres d’Electronics Watch. En Suisse, en revanche, on ne compte que quelques affiliés, à savoir le Partenariat des achats informatiques romands (PAIR) depuis 2018 et la Haute école des Beaux-arts de Zurich depuis 2020. En tenant compte des conditions contractuelles définies par Electronics Watch lors de leurs procédures d’adjudication, ces collectivités permettent à notre partenaire de surveiller les dispositions convenues sur place.

Le principal atout d’Electronics Watch pour ses affiliés réside dans son réseau de partenaires locaux à travers le monde, lesquels s’emploient à établir un dialogue avec les entreprises – soutenus dans leur démarche par les exigences de durabilité de la clientèle internationale – et aident les ouvriers·ères à faire valoir leurs droits. Contrairement aux experts et aux auditeurs externes, les organisations de monitoring locales sont en permanence sur le terrain, ce qui leur permet de nouer une relation de confiance avec les entreprises et leurs ouvriers·ères, et donc d’obtenir des informations fiables.

Cultiver la confiance sur le terrain

Les résultats des activités de monitoring ne sont pas directement rendus publics, car ils servent avant tout à rechercher une solution avec les entreprises concernées. Le fait que les partenaires sur place soient familiarisés avec la langue et les particularités culturelles locales joue un rôle déterminant dans la réussite des négociations. Electronics Watch ne se contente pas de dresser un compte-rendu de la situation à un moment donné : il œuvre sans relâche afin d’opérer des changements durables. Son engagement a déjà profité à des milliers de travailleurs·euses migrants employés dans les filières d’approvisionnement en Asie et en Europe de l’Est.

Merci de partager cet article !

Votre don est important

Merci beaucoup pour votre soutien !