Projection du 28 mai 2018 - compte rendu

Demain Genève & table ronde

29.05.2018

L’impact Hub Lausanne et Pain pour le prochain remercient les quelques 80 personnes venues assister à la projection du film Demain Genève le 28.05.2018.

A l’issue de la projection, les participants à la table-ronde ont amené un éclairage supplémentaire sur le film, sa réalisation et sur la transition au sens large du terme. Voici quelques extraits.

A lire également, l’article du blog de Isolda Agazzi sur Le Temps

Selon Erica, ce film est un appel à l’action. En écoutant les différents orateurs, elle constate la nécessité de connexion avec soi ainsi qu’avec les autres personnes d’un projet afin de créer une sorte d’écosystème humain d’initiatives. Elle souligne également l’importance de s’outiller, d’explorer de nouveaux modes de réflexion et de création car, comme le disait Albert Einstein : « on ne résout pas un problème avec les modes de pensées qui l’ont engendré ». Erica explique que la mission de l’impact Hub, qui a ouvert en 2017, est de soutenir les porteuses et porteurs de projets pour un monde équitable et inclusif. Le lieu est ouvert et dynamique et les personnes qui viennent pour y chercher du soutien ou des idées seront toujours accueillies et accompagnées dans leurs démarches.

Michel souligne que le mouvement de la transition n’est n’y moralisateur, ni contraignant. Il s’agit de se reconnecter à son cœur, à ses désirs profonds, là ou ça vibre. A partir de là, se questionner sur sa conception du bonheur, sur notre rapport à la terre et aux autres va de pair avec son engagement. S’engager dans un processus collectif, communautaire, en mettant en place des principes de gouvernance, élément majeur pour un développement harmonieux et durable d’une initiative et de ses actrices et acteurs. Le laboratoire de la transition intérieure, dont Michel est le créateur, a été sollicité par le Transition network international pour faire émerger un Hub dont la vocation est de soutenir les initiatives de transition en offrant notamment des espaces de formations.

Gwendolyne raconte l’apprentissage vécu par les membres de l’équipe de tournage qui, au fil des rencontres, ont changé certaines de leurs habitudes de consommation. Elle rajoute que Demain Genève met en place une plateforme dans l’objectif de pouvoir mettre en réseau les porteurs d’initiatives existantes et à venir.

Elisabete complète les paroles de Gwendolyne en parlant du bonheur, de la passion qui émanaient des personnes rencontrées. Celles-ci n’avaient nul souhait de sauver le monde, mais besoin d’initiatives qui aient du sens pour eux-mêmes et leur entourage.

Raphaël, maraîcher-cuisinier aux jardins de Chivrageon souhaite connaître l’origine et le type de production des produits qu’il cuisine et qu’il mange. Il décide de cultiver l’hectare qu’il a à disposition pour y produits ses légumes. Il découvre la force de la nature et la multiplicité quasi infinie des variétés.