Transition intérieure

Le care, cœur de la transition intérieure

18.05.2017

« La transition intérieure demande à l’être humain d’être sensible à sa responsabilité envers la Terre et les êtres qui l’habitent, en particulier les plus vulnérables. Elle appelle à prendre soin de soi-même, des autres humains, mais aussi de tous les êtres de la nature avec lesquelles nous sommes en relation d’interdépendance. Cela suppose également d’intégrer tous les éléments qui nous constituent dans notre for intérieur, nos richesses et nos faiblesses que nous aurons à transformer et réorienter vers de nouvelles possibilités. C’est seulement à ces conditions que nous pourrons contribuer à la réinvention d’une vie qui puisse apporter à chacun de la paix, de la joie et du sens. »

Voilà ce qu’affirmait la psychothérapeute transgénérationnelle Aude Zeller lors de la première réunion du Cercle de réflexion du laboratoire de la transition intérieure, créé en août dernier par Pain pour le prochain. Ce think tank est composé de treize personnalités. Il réunit des compétences, sensibilités et champs d’expérience multiples qui vont de la théologie aux médias, en passant par l’éducation et le travail social. Le Cercle de réflexion vise à nourrir les activités du laboratoire par un travail d’intelligence collective sur les contenus de la transition intérieure, en lien avec la pensée la plus en pointe au niveau universitaire.

— Michel Maxime Egger

Source: Perspectives 02/2017Inégalités entre hommes et femmes, au Sud comme au Nord, page 9