Bilan d’une campagne hors du commun

11.05.2020
Maria_def

Responsable Recherche de fonds chez Pain pour le prochain, Maria Dörnenburg
s’occupe de l’accompagnement des paroisses et de la collecte de dons en ligne.

 

Se rassembler pour un monde juste

Nous nous réunirons à la mi-mai pour commencer à planifier la campagne œcuménique 2021, mais nous devrons une fois de plus nous contenter d’une rencontre virtuelle en raison de la crise sanitaire. Une restriction qui ne nous empêchera toutefois pas de mener une réflexion collective et de programmer nos actions afin de mettre la campagne sur les rails. Il s’agit aussi, comme chaque année, de dresser le bilan de l’édition qui vient de se terminer : quelles actions ont eu le plus grand impact ? Quels ont été nos points forts et nos points faibles ?

Personnellement, je jette sur cette année hors du commun un regard plein d’émotions. Ainsi, pendant la période séparant Pâques du mercredi des Cendres, j’attendais avec appréhension de savoir si toutes nos actions pourraient avoir lieu. Dans le même temps, j’étais gagnée par une déception grandissante à mesure que les annulations s’accumulaient. Ensuite sont venues s’ajouter de vives inquiétudes concernant la population suisse et les bénéficiaires de nos projets. J’ai toutefois aussi connu de nombreux moments de joie et j’ai accueilli avec gratitude le vaste élan de solidarité qui nous a été témoigné.

Le coronavirus a laissé son empreinte sur la campagne dès ma première soupe de carême, laquelle a pu avoir lieu, mais dans un climat d’inquiétude suscité par les premières annulations de grands événements. Jour après jour, des restrictions supplémentaires venaient encadrer notre quotidien et notre travail. Nous avons donc réfléchi à la manière d’adapter la campagne à ce contexte fluctuant afin de pouvoir poursuivre notre action.

 

Une campagne sous le signe de l’engagement et de la créativité

Au fil des jours et des semaines, j’ai été témoin d’un formidable élan d’engagement. En effet, des paroisses m’ont contactée afin de savoir comment poursuivre la campagne dans le respect des restrictions imposées. Plusieurs d’entre elles m’ont soumis des propositions sur la manière dont elles pouvaient continuer à nous soutenir. Ainsi, tandis que les fidèles d’une paroisse ont livré les calendriers de carême à domicile, accompagnés de paniers de Pâques, d’autres ont publié des appels au don pour nos projets dans les journaux. En outre, Pain pour le prochain et Action de Carême ont lancé en un temps record une action qui a permis aux participant·e·s d’organiser les soupes de carême à leur domicile. Plutôt que d’annuler notre traditionnelle journée des roses, nous avons livré 50 000 fleurs par l’intermédiaire des maisons de retraite et des services d’aide et de soins à domicile.

Quel plaisir que de voir la joie inspirée par les roses dans les yeux des personnes qui les recevaient, alors coupées de leurs proches en raison du confinement ! Ma boîte de réception était inondée de messages tels que « Un grand merci à toute l’équipe pour vos efforts » ou simplement « Vous êtes géniaux ! ». Ces mots d’encouragement s’adressent tout autant aux membres des paroisses, comme ce témoignage d’une employée du CHUV ou celui de cet employé.

Notre affiche de campagne représente des hommes et des femmes vus de loin qui s’unissent pour former une nouvelle image. Si la campagne a fait mouche cette année aussi, c’est parce que nous nous sommes unis une fois de plus. D’une tout autre manière cependant que celle que nous avions imaginée il y a un an, lors du séminaire de préparation de la campagne tenu en mai 2019.

Votre don est important

Merci beaucoup pour votre soutien !